Nakivale (Ouganda) : des bandits munis d’armes blanches volent dans les ménages des réfugiés

Nakivale (Ouganda) : des bandits munis d’armes blanches volent dans les ménages des réfugiés

Depuis un certain temps, les villages du camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda sont la cible des groupes de bandits munis d’armes blanches. Ils volent des vivres et des articles divers ménagers. Les réfugiés disent être très préoccupés et s’organisent pour faire des rondes nocturnes. (SOS Médias Burundi)

Selon une source au camp, le banditisme s’est intensifié depuis que le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a réduit l’assistance en ration mensuelle destinée aux réfugiés.

Comme conséquence, certains des réfugiés quittent le camp pour aller chercher de l’emploi pour subvenir aux besoins quotidiens de leurs familles. D’autres s’adonnent au banditisme. “Quand nous allons travailler dans les champs des Ougandais, de retour nous trouvons qu’il y a au moins une maison qui a été trouée et tout ce qui s’y trouvait volé. Les bandits nous volent des habits, le stock de vivres ainsi que des ustensiles de cuisine. C’est vraiment fréquent ici”, déplorent des réfugiés burundais.

Et d’ajouter: ces bandits s’organisent en groupes et sont souvent armés, les uns avec des armes à feu et d’autres avec des armes blanches. Ils viennent souvent pendant la nuit. Ils ciblent spécialement les boutiques et les ménages des réfugiés relativement aisés.

Cette information est confirmée par des leaders communautaires et des responsables de sécurité dans le camp. Ils rassurent que des mesures ont été prises pour faire face à ce phénomène. « Nous organisons des rondes nocturnes. Les commerçants quant à eux embauchent des veilleurs », disent des leaders communautaires. Ils précisent qu’ils collaborent avec l’administration du camp et la police pour mettre fin à cette situation d’insécurité.

Le camp de Nakivale compte une population de plus de 140 mille réfugiés dont plus de 42 mille Burundais.

____________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugiés de Nakivale

Previous Kakuma (Kenya) : diminution de la ration alimentaire des réfugiés
Next Dzaleka (Malawi) : arrestation de sept réfugiés éthiopiens