Kakuma (Kenya) : diminution de la ration alimentaire des réfugiés

Kakuma (Kenya) : diminution de la ration alimentaire des réfugiés

Depuis ce lundi, les réfugiés du camp de Kakuma au nord-ouest du Kenya reçoivent la ration alimentaire pour une période de deux mois. Toutefois, les bénéficiaires dénoncent une diminution significative de la quantité de la nourriture sans en être informés. Ils déplorent que la quantité diminuée était déjà insignifiante. (SOS Médias Burundi)

Toues les catégories ont connu une diminution sauf le riz maintenu à 7kgs par individu. « Nous avons été surpris par une diminution considérable de la quantité des vivres. Pour le petit pois par exemple, nous avons eu 1kg pour chacun au lieu de 3kg qu’on recevait avant. L’huile de cuisine a été réduite d’un litre et demi à moins d’un litre. La même diminution concerne aussi le haricot, le sel de cuisine et la farine utilisée pour faire de la bouillie », regrettent des réfugiés qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

Ils indiquent qu’il est difficile de couvrir deux mois avec cette quantité diminuée alors qu’elle était déjà insignifiante. « Même avant, nous ne parvenions pas à couvrir les deux mois. Maintenant ça va être le pire », se désolent des chefs de ménage.

Des responsables de familles demandent au HCR de revoir à la hausse le riz pour combler le vide ou alors leur offrir de l’argent en remplacement de la quantité réduite sur les quotas alimentaires.

Les responsables du HCR n’ont pas encore réagi aux plaintes des réfugiés. Le camp de Kakuma héberge plusieurs milliers de réfugiés en provenance de différents pays dont 20 mille Burundais.

______________

Photo : des réfugiés sur un point de distribution de vivres au camp de Kakuma, octobre 2021

Previous Fizi (RDC) : trois employés de l'ONG International Medical Corps enlevés
Next Nakivale (Ouganda) : des bandits munis d'armes blanches volent dans les ménages des réfugiés