Kirundo : un rapatrié du Rwanda introuvable

Kirundo : un rapatrié du Rwanda introuvable

Dominique Nduwimana est introuvable depuis le 5 septembre dernier. Cet agent de la poste de Kirundo (nord du Burundi) a été appréhendé en compagnie de 4 autres individus dans un hôtel de la commune de Buhiga dans sa province natale de Karusi (centre-est) par le responsable provincial des renseignements. Sa famille dit perdre tout espoir de le retrouver après plusieurs jours sans nouvelles de lui. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, M. Nduwimana a été arrêté par Destin Samuel Bapfumukeko, responsable provincial du SNR (service national de renseignements) à Karusi. « Nduwimana était dans un hôtel au centre de Buhiga. Le représentant provincial du SNR est arrivé avec des policiers à cet hôtel. Ils l’ont interpellé ainsi que quatre autre personnes dont nous n’avons pas pu vérifier l’identité. Des policiers ont couvert leur visage avant de les forcer à monter dans le véhicule du SNR qui a pris une destination inconnue », racontent des témoins de la scène.

Originaire de la province de Karusi et de l’ethnie Tutsi, Nduwimana est un ancien réfugié du camp de Mahama au Rwanda qui travaille pour le moment à la poste Kirundo. « Quand nous avons entendu comment il a été embarqué tel un animal, nous avons eu peur d’aller plaider pour lui chez le responsable provincial du SNR. Nous craignions de subir le même sort », disent des membres de sa famille qui perdent espoir de le retrouver vivant.

Ils indiquent que son nom aurait été cité par deux individus soupçonnés d’appartenir au groupe rebelle Red Tabara basé dans la province du Sud-Kivu à l’est de la RDC. La police les aurait attrapés en commune de Busoni (Kirundo) en possession d’une Kalachnikov.

Sa famille demande aux autorités de s’impliquer pour le retrouver.

__________

Photo : les bureaux de la province de Kirundo

Previous Rumonge : des proches des détenus s’inquiètent des mauvaises conditions de détention dans les cachots de la police
Next Kirundo-Ngozi-Muyinga : le carburant devient de plus en plus une denrée très rare