Kanyosha : deuxième découverte macabre en trois jours

Kanyosha : deuxième découverte macabre en trois jours

Un cadavre d’un jeune homme dont l’âge serait compris entre 20 et 30 ans a été découvert ce vendredi
dans la localité de Bigoma. C’est en zone de Muyira dans la commune de Kanyosha (province de Bujumbura, ouest du Burundi). La victime n’a pas été identifiée, l’administration locale a procédé à son enterrement à la hâte. C’est le deuxième cadavre retrouvé dans la commune depuis ce mercredi. Des habitants disent être inquiétés par de telles découvertes.
(SOS Médias Burundi)

Le corps gisait dans un champ de manioc, selon des témoins oculaires. « En culotte jeans et un t-shirt vert, le cadavre était allongé près d’un caniveau des eaux de ruissellement », racontent des habitants.

Alertée, la police de Muyira (même zone) s’est rendue sur le lieu de la découverte. Des sources policières indiquent que la victime a été poignardée. « L’homme qu’on n’a pas pu identifier a été poignardé au niveau de la gorge », affirment-elles.

Vers 14 h, le chef de zone a ordonné l’enterrement du cadavre. Aux habitants qui exigeaient d’abord une enquête, il a expliqué avoir reçu les ordres de la hiérarchie.

Des habitants disent être inquiétés par de telles découvertes. Ce mercredi, un autre corps décapité et emballé dans un sac a été aperçu dans une bananeraie de Buhina. C’est en zone voisine de Kiyenzi. Sans faire d’enquête, la police locale a aussi ordonné son enterrement.

______________

Photo : chef-lieu de la commune Kanyosha

Previous Burundi : les parents d'élèves tués à Kibimba réclament toujours justice,28 ans après
Next RDC-Ituri : Huit morts dans une nouvelle incursion d'hommes armés à Djugu