Burundi : des tambourinaires en partance pour les Émirats Arabes Unis cloués au sol

Burundi : des tambourinaires en partance pour les Émirats Arabes Unis cloués au sol

Le président burundais Evariste Ndayishimiye est en visite officielle de cinq jours aux Émirats Arabes Unis depuis ce lundi. Le groupe de tambourinaires de Gishora (commune de Giheta) natale du chef de l’Etat (province de Gitega) devait l’accompagner. Seulement, la troupe a été remplacée au dernier moment. (SOS Médias Burundi)

Les tambourinaires de Gishora devaient se produire dans le cadre de l’exposition universelle de Dubaï 2020 alors que M. Ndayishimiye y participe avec son épouse.

Selon Oscar Nshimirimana, le responsable des musiciens, c’est le président burundais en personne qui les avait approchés. «Ensuite, nous avons été contactés par le ministère de la jeunesse et la culture pour la question des passeports et des tests Covid-19 », a-t-il expliqué.

Alors que les démarches avaient été effectuées, le déplacement a été finalement annulé, sans plus de précision.

Démonstration de jeunes tambourinaires au sanctuaire de Gishora
Démonstration de jeunes tambourinaires au sanctuaire de Gishora

« Dans un premier temps, on nous a reprochés d’avoir fait les tests Covid-19 tardivement même si on avait tous des résultats. Idem pour les documents de voyage, nous étions dans les délais. C’est juste un prétexte », déplore M. Nshimirimana.

Le groupe a été remplacé par une autre troupe en lien étroit avec le ministère chargé du tourisme.

Ce n’est pas la première fois que les tambourinaires de Gishora ratent cette occasion de représenter le Burundi. « On nous a joué le même tour quand c’était pour se rendre en Chine », relate Oscar Nshimirimana qui exige plus de transparence à l’avenir.

Les tambourinaires réclament le remboursement des dépenses effectuées par les 12 tambourinaires qui devaient effectuer le voyage, soit plus de 5 millions de francs burundais.

_________________

Photo : un jeune garçon danse lors d’une séance d’un rituel de battement de tambours au sanctuaire de Gishora

Previous Ituri (RDC) : des militaires ougandais ont occupé le village d'Urio
Next Attaque de Rutshuru : le Rwanda et le M23 rejettent les accusations