Kirundo : des frais d’hospitalisation de trop à l’hospital de province

Kirundo : des frais d’hospitalisation de trop à l’hospital de province

L’hôpital de Kirundo (nord du Burundi) dispose de salles communes ainsi que de petites chambres individuelles. Ces dernières accueillent des patients qui paient dix mille francs burundais par jour. Les personnes qui les occupent ont besoin de plus d’intimité. Toutefois, des patients regrettent que ces petites chambrettes soient occupées la plupart des cas par plus de deux personnes qui doivent verser dix mille chacun. Des habitants de Kirundo exigent la transparence dans la gestion de cette structure sanitaire publique. (SOS Médias Burundi)

La petite chambre en question était en fait destinée à un patient et son garde-malade. Mais des informations en provenance de cet hôpital établissent une toute autre réalité. Cette chambre est souvent occupée par trois malades et leurs garde-malades qui occupent les mêmes lits que les malades ou à même le sol.

«Des garde-malades tombent souvent malades soit par contamination ou alors ils attrapent des maladies dont le paludisme quand ils dorment à même le sol», explique rageusement un des garde-malades.

Les responsables sanitaires dans la province et la direction de l’hôpital n’étaient pas disponibles pour réagir à ces allégations. Dans plusieurs établissements sanitaires publics, le problème lié au manque de chambres d’hospitalisation fait parler de lui. Quand il y a surtout recrudescence du paludisme, un seul lit peut aller jusqu’à être occupé par quatre malades.

____________

Photo : une pancarte indiquant l’hôpital de Kirundo

Previous Cibitoke : une dizaine de jeunes Imbonerakure en détention
Next Bururi : un enseignant et un ancien policier détenus pour un message WhatsApp relâchés