Rutana : la mesure interdisant l’union extra conjugale continue de faire des victimes

Rutana : la mesure interdisant l’union extra conjugale continue de faire des victimes

Au moins quatre militants du CNDD-FDD ont sérieusement été tabassés par un groupe de jeunes Imbonerakure du CNDD-FDD récemment sur la colline et zone de Butezi. C’est dans la commune de Giharo en province de Rutana (sud-est du Burundi). Leur seule faute, soutenir la mesure du ministre en charge des affaires intérieures qui exige le limogeage de leur fonction des responsables administratifs en situation d’union conjugale illégale. Leurs tortionnaires forment un groupe de membres de la ligue des jeunes Imbonerakure qui soutiennent le secrétaire provincial du CNDD-FDD. Ce dernier se sent visé par la mesure du ministre et n’entend pas être touché. La mesure du ministre qui a divisé les militants du CNDD-FDD en deux camps fait encore des victimes. (SOS Médias Burundi)

Selon des sources locales, les victimes militent toutes pour le CNDD-FDD, comme leurs agresseurs. Les victimes ont été identifiées. Il s’agit de François Buregeya, infirmier au centre de santé Muhafu, un certain Nyanzira et Félicien (deux sentinelles) et un certain Cyriaque qui se trouve être un motard.

Des faits

D’après des témoins, c’est Sylvain Nzikoruriho, secrétaire provincial du CNDD-FDD qui a mandaté ses supporters pour aller à la chasse de tous ses adversaires. Ces derniers, ce sont également des membres avoués du CNDD-FDD mais qui soutiennent la mesure du ministre Gervais Ndirakobuca en charge des affaires intérieures. « Nzikoruriho a d’abord tenu une réunion avec ses proches et leur a ordonné d’aller « corriger » ceux qui veulent sa destitution. Après le mot d’ordre, ils sont partis à la chasse des cibles. Ils les ont arrêtés, puis conduits à la permanence provinciale du CNDD-FDD avant de les rouer de coups », racontent nos sources.

Et d’ajouter, « La réunion s’est déroulée à la permanence du CNDD-FDD à Giharo. Nzikoruriho était en compagnie de Rénovat Hakizimana secrétaire communal et Athanase Bigirimana représentant communal de la ligue des jeunes de ce parti ».

Des informations recueillies à Rutana précisent que les quatre individus ont été dépourvus de tout ce qu’ils possédaient sur eux dont l’argent, des téléphones et autres biens. Une moto de l’infirmier a également été saisie.

Les deux camps du parti présidentiel sont opposés en province de Rutana depuis l’annonce par le ministre Ndirakobuca d’une mesure de limogeage de tous les administratifs en situation d’union illégale ou extra conjugale.
Le premier bloc est constitué des supporters du représentant provincial du CNDD-FDD, concerné par la mesure. L’autre camp est dirigé par Gilbert Nyandwi, ancien administrateur communal de Giharo.

Deux femmes ont déjà été victimes de la situation. L’une est identifiée comme concubine de Nzikoruriho. Elle est en détention depuis octobre dernier. Des sources locales affirment que son amant l’a fait arrêter pour se couvrir. L’autre a été obligée de quitter la province.

_______________

Photo : la province de Rutana

Previous Burundi : une militante des droits de la femme détenue par les renseignements
Next RDC-Ituri : plus de 100 personnes tuées dans une nouvelle attaque attribuée à des miliciens Codeco à Djugu