RDC-Beni : une nouvelle attaque meurtrière des rebelles présumés ADF fait au moins dix morts

RDC-Beni : une nouvelle attaque meurtrière des rebelles présumés ADF fait au moins dix morts

Environ dix civils ont été tués et plusieurs autres sont portés disparus. Le bilan est d’une attaque meurtrière des rebelles présumés ADF (Forces Démocratiques Alliées). Cela s’est passé mercredi dans la commune rurale de Mangina, à environ 30 kilomètres à l’ouest de la ville de Beni, au Nord-Kivu, à l’est de la RDC. (SOS Médias Burundi)

L’attaque a ciblé le quartier de Masimbembe. Un rescapé témoigne que le groupe rebelle a installé son bastion au village Masiriko, situé à plus ou moins 5 kilomètres de la commune attaquée.

Conséquence de cette attaque : plusieurs personnes se sont déplacées en masse vers des milieux jugés plus sécurisés. Certains dans la ville de Beni et d’autres à Makumo, un village de la province de l’Ituri dans le territoire de Mambasa.

La société civile locale de Mangina déplore que cette attaque soit intervenue deux jours après l’alerte lancée par la population des zones périphériques de Mangina sur un mouvement suspect aux alentours de la cité.

Elle indique que jusque dans la journée de jeudi, des assaillants étaient toujours à 3 kilomètres de la localité, les militaires ne s’étant pas lancés à leur poursuite.

____________________

Photo d’illustration : un rond-point dans la ville de Beni

Previous Burundi : la corruption freine les initiatives de l'OBR (le commissaire général)
Next Rugombo : un sexagénaire tué