Bururi/Covid-19 : l’hôpital n’a plus de médicaments face à une explosion de cas positifs au Coronavirus

Bururi/Covid-19 : l’hôpital n’a plus de médicaments face à une explosion de cas positifs au Coronavirus

En seulement dix jours jusqu’à ce jeudi, l’hôpital provincial de Bururi (sud du Burundi) a dénombré 307 cas positifs au Covid-19. La situation inquiète le personnel soignant qui en même temps manque de médicaments à donner aux patients. Des habitants eux ont peur. (SOS Médias Burundi)

Tous les cas détectés ont été trouvés parmi les personnes qui se sont fait dépister au centre situé à l’hôpital provincial de Bururi, selon des sources médicales.

« C’est en moyenne 35 cas positifs par jour. Jusqu’à jeudi, on avait déjà enregistré 307 cas. Et beaucoup de personnes présentant des signes du Covid-19 continuent à affluer à notre centre pour se faire tester. C’est vraiment inquiétant », se sont confiés à SOS Médias Burundi des salariés de l’hôpital.

Manque de médicaments

Des patients indiquent qu’ils ne reçoivent plus de médicaments destinés à traiter le Covid-19 à l’hôpital.

« Une fois testés positifs, on nous dit qu’il n’y a plus de médicaments à l’hôpital. Nous sommes obligés d’aller les acheter sur des pharmacies privées à des prix exorbitants. C’est une combinaison de trois sortes de médicaments qui s’achètent à au moins 25 mille francs burundais. Imaginez-vous pour une famille de 5 personnes ou plus, tous atteintes de l’épidémie! Plusieurs familles ne sont pas capables de se payer les médicaments […] », regrettent des patients.

Des sources médicales à l’hôpital de Bururi nous ont révélé que les stocks de médicaments destinés à traiter le Coronavirus se sont épuisés depuis ce mardi.

Des professionnels locaux de la santé dénoncent une gestion hasardeuse de l’épidémie. « Ça devient plus grave avec le manque de médicaments. Des patients sont laissés à eux-mêmes. Et quand ils vont à la recherche de médicaments pour ceux qui le peuvent, ils contaminent les autres. Le gouvernement doit être responsable des conséquences dues à sa mauvaise gestion du Covid-19 », déplorent-ils.

Les responsables sanitaires n’ont pas encore réagi à la situation qui prévaut à Bururi.

_________________

Photo : la province de Bururi

Previous Cibitoke : surpopulation au cachot du commissariat de province
Next Bujumbura : un journaliste de la RTNB menacé de mort