Nakival (Ouganda) : une grippe sévère frappe fortement les réfugiés

Nakival (Ouganda) : une grippe sévère frappe fortement les réfugiés

Depuis un mois, un très grand nombre de réfugiés ont été atteints par une grippe particulière dans le camp de Nakivale en Ouganda. La maladie a créé la panique chez les réfugiés qui pensaient à la pandémie de Covid-19. Des professionnels de la santé expliquent qu’il s’agit d’une maladie liée au changement climatique. (SOS Médias Burundi)

C’est presque tout le monde qui tousse et/ ou éternue dans le camp de Nakivale, selon plusieurs témoignages. “On a d’abord pensé a la pandémie de Covid-19, mais la plupart des tests effectués se sont révélés négatifs. Les structures sanitaires ont alors recommandé aux gens de porter des tricots pour se couvrir contre le froid”, disent des réfugiés qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

Les services sanitaires indiquent qu’il s’agit d’une maladie liée au changement climatique avec le vent violent qui souffre dans la région d’Isingiro qui abrite le camp de Nakivale. La maladie ressemble à une grippe.

La partie la plus touchée est celle occupée par des Burundais. Ces derniers déplorent ce qu’ils qualifient de négligence de la maladie par les responsables de la santé.

Cela pousse les réfugiés à faire recours à la médecine traditionnelle, ce que découragent les structures sanitaires. Nakivale compte plus de 140 mille réfugiés dont plus de 41mille Burundais.

_______________

Photo d’illustration : une pancarte indiquant le camp des réfugiés de Nakivale

Previous Nyarugusu (Tanzanie) : des cas de soupçons de sorcellerie qui font peur aux réfugiés
Next PHOTO DE LA SEMAINE : neuf ressortissants rwandais rapatriés