Tanzanie : des anciens leaders des réfugiés du camp de Mtendeli intimidés à Nduta

Tanzanie : des anciens leaders des réfugiés du camp de Mtendeli intimidés à Nduta

Des menaces ont été proférées par le président du camp de Nduta, des agents de la police ainsi que des jeunes gardiens de la paix. Les anciens leaders des réfugiés dans le camp de Mtendeli qui vivent actuellement au camp de Nduta en Tanzanie sont accusés de désobéissance civile et de vouloir monter des réfugiés contre les autres. (SOS Médias Burundi)

Au moins cinq anciens leaders communautaires des réfugiés ont été convoqués au service de police au cours des deux dernières semaines. “On ne sait pas encore quel péché les anciens occupants du camp de Mtendeli ont commis. Ils ne semblent pas être les bienvenus. Il s’agit notamment des anciens leaders communautaires, des intellectuels et des jeunes dynamiques. La police nous surveille. Elle nous empêche d’organiser par exemple des séances de sport comme nous le désirons. Certains d’entre nous sont arrêtés puis relâchés après de longs interrogatoires”, racontent des concernés.

Une source bien informée nous apprend que la police soupçonne ces anciens locataires du camp de Mtendeli d’être “des opposants farouches au régime burundais ou encore d’appartenir à des mouvements rebelles ».

Mais les intéressés disent être victimes de leur solidarité. “Même quand quelqu’un est malade, les premiers secours viennent de ceux qui vivaient avec lui à Mtendeli. Et c’est normal, on se connait et on est ami. Voilà la raison qui pousse la police et l’administration du camp à s’inquiéter. Mais nous ne faisons rien d’anormal et nous nous soumettons aux ordres de l’administration du camp de Nduta”, ajoutent ces Burundais.

“Qu’ils nous laissent en paix. Nous ne sommes pas nuisibles, nous sommes juste démunis. Qu’ils assurent plutôt convenablement notre sécurité”, lancent un de ces réfugiés.

Le camp de Nduta compte actuellement plus de 67 mille Burundais dont plus de 20 mille récemment accueillis en provenance du camp de Mtendeli.

______________

Photo : la zone C du camp de Nduta

Previous Cibitoke : 14 militaires dont un officier et des Imbonerakure blessés en RDC
Next Covid-19 : réouverture du port de Rumonge