Beni (RDC) : découverte d’au moins quatre charniers

Beni (RDC) : découverte d’au moins quatre charniers

Selon des médias ougandais qui citent des sources de l’armée ougandaise engagée depuis plusieurs semaines dans la traque contre les ADF (Forces Démocratiques Alliées) basées dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri (est de la RDC), quatre fosses communes ont été découvertes dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu dans l’est de République Démocratique du Congo. Les restes d’ossements humains qui s’y trouvent seraient des victimes de la barbarie de ce groupe armé d’origine ougandaise considéré comme mouvement terroriste par les États-Unis. (SOS Médias Burundi)

La découverte faite ce lundi dans cet endroit qualifié de dépôt d’ossements humains par les troupes ougandaises a eu lieu aux environs du village Kambi ya jua, un ancien campement du mouvement ADF. La zone est actuellement contrôlée par l’armée régulière de la RDC après la fuite des ADF.

Cette découverte porte à croire que les victimes tuées par les combattants de l’ADF seraient nombreuses si les fosses communes retrouvées n’ont pas servi pour enterrement des assaillants à la suite des combats à l’artillerie et aux bombardements grâce aux opérations Shujaa menées dans la zone de Beni.

Depuis le début de l’État de siège décrété par le président Félix Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri en mai 2021, plusieurs personnes, majoritairement des civils ont été prises en otage et certaines d’entre elles restent introuvables.

_____________

Photo d’illustration : un rond-point dans la ville de Beni

Previous Burundi : hausse du prix de transport
Next Rutana : des militants du parti CNL protestent contre le verdict du procès de leur représentant communal de Giharo