Rumonge : trois militants du CNL dont une représentante communale en détention depuis plus de deux semaines

Rumonge : trois militants du CNL dont une représentante communale en détention depuis plus de deux semaines

Il s’agit de deux hommes et une femme. Ils sont détenus dans les cachots du commissariat provinciale de police à Rumonge (sud-ouest du Burundi). Une source policière indique qu’ils seraient poursuivis pour collaboration avec Red Tabara, un mouvement rebelle basé à l’est de la RDC. Le parti CNL juge leur détention « abusive ». (SOS Médias Burundi)

Marie Nintunze, représentante du parti CNL dans la commune de Bugarama (province de Rumonge, sud-ouest du Burundi) et un autre militant de la même commune sont detenus au cachot de la police provinciale.

Ils ont été arrêtés dimanche 23 janvier 2022 à Magara dans la même commune.

Selon des sources proches du parti CNL à Rumonge, les deux militants ont été interpellés après une fouille effectuée à leur domicile sans qu’aucun objet suspect n’y soit découvert.

Le même jour, ils ont été conduits dans un cachot de la police locale avant d’être transférés au commissariat provincial.

Cette information est confirmée par une source policière sous couvert d’anonymat. Elle indique que les deux militants de ce parti d’opposition seraient poursuivis pour collaboration avec le mouvement rebelle RED Tabara.

Mardi, Sylvie Nyandwi, la soixantaine a été appréhendée au chef-lieu de Magara pour les mêmes motifs.

Elle est detenue au cachot du commissariat provincial de police à Rumonge.

Des opposants à Rumonge exigent la libération des trois personnes. Ils qualifient leur détention d’arbitraire.

______________

Photo : la province de Rumonge

Previous Karusi : une personne tuée à Buhiga
Next Burundi : le gouvernement a annulé la nouvelle hausse du prix du ticket de transport