Tanzanie : vers la passation des examens de fin de cycles dans les camps

Tanzanie : vers la passation des examens de fin de cycles dans les camps

Les épreuves de fin de cycle fondamental et des humanités générales ont été programmées à la fin du mois de février dans le camp de réfugiés de Nduta en Tanzanie. En revanche pour le camp de Nyarugusu, aucune date n’a pas été communiquée jusqu’ici. (SOS Médias Burundi)

C’est une bonne nouvelle pour les élèves finalistes des cycles au camp de réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie.

Le responsable du volet éducation au sein du HCR (Haut commissariat aux réfugiés) a appelé jeudi dernier les concernés pour leur dire de commencer la révision de la matière.

“Les examens sont déjà préparés, les surveillants et les enseignants qui doivent corriger les copies sont en train d’être sélectionnés. Tout est en ordre. Nous remercions aussi le ministère tanzanien de l’Éducation à travers la commission nationale chargée des examens (NECTA) d’avoir accepté que les élèves finalistes de cycles passent leurs tests”, a-t-il rassuré.

La joie se lisait sur le visage des intéressés en apprenant la bonne nouvelle.

“Voilà une nouvelle qui nous réconforte quand même. Nous allons bien réviser nos notes pour réussir même si nos aînés des années antérieures n’ont pas encore eu la chance de continuer l’université. Que Dieu bénisse les intervenants dans ce secteur”, ont réagi ceux qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

Les examens qui sont programmés au cours de ce mois étaient censés avoir eu lieu au mois d’août 2021 par des élèves finalistes de l’année scolaire 2020-2021.

Le HCR explique que ce retard est lié au fait que la Tanzanie avait refusé l’accès aux examens de fin de cycle dans les camps.

“Il a fallu des gymnastiques et des négociations de haut niveau entre le HCR, l’Unicef et la Tanzanie pour que ce déblocage ait lieu”, a ajouté le responsable du volet éducation au sein du HCR.

Cependant, cette bonne nouvelle n’est pas encore parvenue à Nyarugusu, un autre camp de réfugiés burundais toujours en Tanzanie.

“Chez nous, c’est le silence radio sur cette question pourtant soulevée chaque fois que l’occasion se présente de rencontrer les partenaires et les autorités. Mais comme à Nduta les épreuves sont déjà programmées, nous osons espérer qu’ici aussi, ces examens vont se faire incessamment”, se tranquillisent parents et élèves du camp.

Au camp de Nduta, les élèves qui vont passer les épreuves de la 9ème se comptent à plus de 300 alors que pour les humanités générales, le nombre d’élèves est estimé à une centaine.

A Nyarugusu, le nombre d’élèves qui attendent ces tests est estimé à plus de 500.La Tanzanie abrite encore plus de 125.000 réfugiés burundais.

______________

Photo d’archives : une école dans le camp des réfugiés en Tanzanie

Previous Nakivale (Ouganda) : une cinquantaine de ménages burundais retournent en exil
Next Bururi : une travailleuse du sexe morte après avoir été violée par un policier