Uvira (RDC) : l’armée burundaise a tué quatre rebelles de Red Tabara

Uvira (RDC) : l’armée burundaise a tué quatre rebelles de Red Tabara

Il ont été tués dans des combats qui ont opposé le groupe armé Red Tabara et ses alliés d’un côté et la FDNB (Force de défense nationale du Burundi) et ses alliés de l’autre. Les combats se sont déroulés dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira au Sud-Kivu à l’est de la RDC. C’était ce jeudi. (SOS Médias Burundi)

Des combats intenses ont opposé les deux groupes et leurs alliés durant une bonne partie de la journée de jeudi, selon des sources locales.

« Les affrontements ont surtout eu lieu à Mushojo et Magunda », ont révélé à SOS Médias Burundi des miliciens Maï Maï Kashumba qui appuient les militaires burundais.

« Nous avons compté quatre hommes de Red Tabara tombés sur le champ de bataille », ajoutent-ils.

Des habitants ont confié à notre rédaction que « les militaires burundais présents ici ainsi que les Maï Maï Kijangala, les Maï Maï Kashumba et les combattants de Gumino ne nous tuent pas mais pillent les vaches, moutons ou chèvres à leur passage ».

Un porte-parole du mouvement armé d’origine burundaise Red Tabara considéré par les autorités burundaises comme un mouvement terroriste n’était pas disponible pour réagir à ces affirmations.

La société civile sur le territoire d’Uvira confirme le déplacement de plus de 30 mille habitants des zones où se déroulent des affrontements entre l’armée burundaise et les Red Tabara depuis fin décembre 2021.

_______________

Photo : des villages du groupement de Kigoma sur le territoire d’Uvira où se déroulent les combats entre l’armée burundaise et les Red Tabara

Previous Uvira (RDC) : la FDNB se trouve de nouveaux alliés
Next Muyinga : l'administrateur de la commune de Giteranyi suspendu de ses fonctions