Uvira (RDC) : la FDNB se trouve de nouveaux alliés

Uvira (RDC) : la FDNB se trouve de nouveaux alliés

L’armée burundaise maintient encore des hommes dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira ,en province du Sud-Kivu à l’est de la RDC. Selon nos sources, l’armée burundaise s’est alliée ces derniers jours avec deux nouveaux groupes armés locaux qui l’aident désormais à combattre le groupe armé Red Tabara considéré par les autorités burundaises comme un « mouvement terroriste ». (SOS Médias Burundi)

Les deux mouvements rebelles qui collaborent avec la FDNB (Force de défense nationale du Burundi) sont les Maï Kashumba et les Maï Maï Mushombo.

Les deux groupes locaux étaient alliés au groupe armé Red Tabara et leurs hommes combattaient aux côtés des siens.

« Dans des combats qui ont eu lieu récemment à Lilonge sur le groupement de Muhungu (territoire d’Uvira ), les miliciens Maï Maï Kashumba et des miliciens dévoués à Maï Maï Mushombo qui a été dernièrement tué, ont appuyé l’armée burundaise », affirment des témoins.
Les deux nouveaux groupes armés viennent allonger la liste des mouvements rebelles congolais qui aident l’armée burundaise pour traquer les Red Tabara.

Deux autres groupes à savoir les Maï Maï Kijangala et le mouvement armé Gumino du colonel Nyamusaraba nouent des relations avec la FDNB depuis longtemps et lui servent de guide dans les forêts du Sud-Kivu en plus de lui fournir des hommes.

L’armée burundaise a envoyé des hommes sur le sol congolais afin de déloger le Red Tabara de ses positions depuis fin décembre 2021,selon des informations recueillies par nos reporters, confirmées par des sources militaires congolaise et burundaise, la société civile dans le Sud-Kivu et un député qui a même écrit une lettre au secrétaire général de l’ONU pour dénoncer cette présence. Les autorités burundaises ont toujours nié ces allégations.

Après des attaques contre des positions tenues par les rebelles de Red Tabara surtout le 13 mars dernier, ces derniers se sont repliés vers les forêts de Kashongo en secteur d’Itombwe, dans le territoire de Mwenga (même province du Sud-Kivu), selon des sources locales.

Sur son compte Twitter , le mouvement rebelle d’origine burundaise affirme avoir imposé de lourdes pertes à la FDNB tout en déplorant la mort de quatre hommes.

_________________

Photo : une partie des hauts plateaux d’Uvira où se déroulent les combats entre la FDNB et ses alliés d’un côté et les Red Tabara et ses alliés de l’autre côté

Previous Rumonge : l'hôpital de province au bord de la faillite
Next Uvira (RDC) : l'armée burundaise a tué quatre rebelles de Red Tabara