Gitega : une bande de trois malfaiteurs présumés en détention

Gitega : une bande de trois malfaiteurs présumés en détention

Trois personnes sont en détention à Gitega (centre du Burundi ) depuis plus d’une semaine. Elles sont suspectées d’être à l’origine de meurtres et vols en bande organisée. (SOS Médias Burundi)

Tout débute le jeudi 17 février lorsque Mathias Bwampamye est retrouvé mort, emballé dans un sac à la toilette de son domicile sur la colline de Mugutu de la commune et province de Gitega.

Une information confirmée par Fulgence Rivuzimana, le chef collinaire de Mugutu qui estime que la victime a été tuée à coups de gourdins et de poignard. Il suspecte le cousin de la victime d’être impliqué suite à un manque de consensus dans le partage d’un butin.

« Le présumé auteur qui répond au nom d’Oscar Bankamwabo a été interpellé pour des raisons d’enquête », a-t-il ajouté.

Le même jour du meurtre, Gabriel Ngendankanzi et Jean Marie Ngendakumana sont arrêtés sur la colline de Kamonyi, en zone de Kiriba, de la commune 7hGiheta (même province de Gitega). Les deux individus sont aussi accusés d’appartenir à une même bande formée par la victime et son cousin et sont donc poursuivis pour être impliqués dans le meurtre de ce dernier.

Tous les trois suspects ont été incarcérés au domicile de Zebulon Mfuranzima, responsable du service des renseignements à Gitega, souvent cité dans plusieurs cas de violations des droits humains. Cette bande de malfaiteurs présumés est cité dans de vols et de viols des femmes. Le chef de zone de Kiriba appelle la population à la vigilance et à poursuivre des rondes nocturnes.

________________

Photo : la province de Gitega

Previous Bujumbura : un autre cambiste tué
Next Tanzanie : plus de deux cents maisons démolies dans les camps de réfugiés de Nduta et Nyarugusu