Bujumbura : un autre cambiste tué

Bujumbura : un autre cambiste tué

Le corps de Vianney Iragateka a été retrouvé ce mercredi au quartier de Kigobe de la zone de Gihosha en commune de Ntahangwa (nord de Bujumbura). La police n’a pas encore communiqué sur le cas. (SOS Médias Burundi)

Les photos du corps de la victime ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux ce mercredi, soit le lendemain du jour de sa disparition.

Une des photos le montre de son vivant poser avec son épouse et l’autre le montre allongé sur un essuie-mains au milieu de canapés, la tête trempée dans une mare de sang.

Des sources concordantes disent qu’il exerçait ses activités au marché Bujumbura City Market (dit chez Siyoni, nord de Bujumbura).

« Des gens l’ont appelé prétendant avoir un deal de change de monnaie. Il n’est plus revenu », affirment-elles. Il aurait aussi été dépouillé de l’argent qu’il avait sur lui.

Son corps a été retrouvé dans une maison de passage dans le nord de la ville commerciale Bujumbura.

La police n’a pas communiqué sur l’affaire mais une source proche du dossier qui n’a pas voulu donner plus de détails a indiqué à SOS Médias Burundi qu' »une enquête a été ouverte », préférant laisser le soin aux enquêteurs de dévoiler les conclusions de l’investigation.

Vianney Iragateka exerçait aussi comme commerçant. Il laisse une veuve et un enfant, selon des sources proches de sa famille.

C’est le cinquième cambiste assassiné dans des circonstances obscures au cours des deux dernières années dans la capitale économique Bujumbura où sont concentrés presque tous les bureaux de change dans la petite nation de l’Afrique de l’est. Une femme figurait parmi ces changeurs au moment où l’une des victimes, Jackson Simbananiye dit Kirahwata était considérée comme le parrain de cambistes au Burundi.

______________

Photo : Vianney Iragateka / DR

Previous Burundi : Gitega se rapproche de Rome
Next Gitega : une bande de trois malfaiteurs présumés en détention