Kirundo : un policier tué dans une attaque à la grenade

Kirundo : un policier tué dans une attaque à la grenade

La victime est décédée la nuit de samedi à dimanche après être évacuée à l’hôpital. Elle est morte des suites de blessures des éclats d’une grenade qui l’ont atteinte au cerveau, d’après un rapport de la police locale. Deux autres policiers et un civil blessés en même temps que le défunt reçoivent des soins. (SOS Médias Burundi)

Le jet de grenade a surpris tout le monde, selon des témoins qui se trouvaient dans un hôtel au chef-lieu de Kirundo ( province du nord du Burundi). Quatre personnes dont un civil ont été blessées.

« Nous avons entendu une explosion et la majorité des gens qui étaient là ont fui, d’autres sont tombés par terre. Les militaires et les policiers en patrouille n’ont pas tardé à intervenir mais malheureusement l’auteur n’a pas été interpellé » , raconte un client qui se trouvait dans le bar de l’hôtel.

Selon des sources administratives, une enquête a été ouverte pour « mettre la main sur l’auteur de l’explosion ».

Trois suspects ont déjà été appréhendés par la police. Nos sources à Kavogero ( e quartier où a eu lieu l’explosion) indiquent qu’il était encerclé depuis très tôt le matin par des policiers et militaires .

« Ils ont fouillé toutes les maisons une à une. Même les chrétiens qui voulaient aller à la messe de Pâques n’ont pas eu l’occasion de s’y rendre », disent-elles.

Kirundo, une province où le CNDD-FDD se fend de plus en plus et frontalière avec le Rwanda reste l’une des régions du Burundi où l’on rapporte moins de cas d’insécurité à l’exception de ceux causés par des militants du CNDD-FDD regroupés autour de deux « faucons » principaux à savoir l’ancien député Jean Baptiste Nzigamasabo alias Gihahe et l’ancien colonel Anastase Manirambona, actuel commissaire national en charge de l’idéologie au sein du parti présidentiel.

_______________

Photo : des habitants lors d’une réunion de sécurité tenue par le gouverneur de province au lieu de l’attaque

Previous Rumonge : le carburant manque mais pas chez les autorités
Next Burundi : un chanteur burundais détenu pour blasphème