Cibitoke : accusés de vol dans les ménages, trois Imbonerakure tabassés à Rugombo sont soignés dans un lieu tenu secret

Cibitoke : accusés de vol dans les ménages, trois Imbonerakure tabassés à Rugombo sont soignés dans un lieu tenu secret

Trois Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel) ont été sérieusement tabassés dans la nuit du 16 au 17 avril 2022. Le fait a eu lieu sur la colline de Cibitoke en commune de Rugombo de la province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi). Selon des témoins, les trois membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD venaient d’être attrapés avec des objets volés dans les ménages de la place.Le responsable communal des Imbonerakure exige des enquêtes approfondies pour déterminer les fautifs. L’un des blessés serait décédé des suites de blessures, selon nos sources à Rugombo. Jusqu’à présent, personne n’est informé sur le lieu où les blessés sont pris en charge. (SOS Médias Burundi)

C’est à la veille de la célébration de la fête de Pâques que les trois suspects ont été sérieusement tabassés par des habitants qui avaient organisé une ronde nocturne.

« Nous les avons attrapés la main dans le sac. Ils étaient en train de voler dans le ménage d’un voisin situé au chef-lieu de la province de Cibitoke.Ces voyous avaient sur eux des postes téléviseurs, des postes radios et une gamme d’autres objets ménagers comme des ustensiles de cuisine et des matelas », raconte un habitant en colère.

Très remontés, les habitants victimes de ces vols répétitifs imputables aux Imbonerakure du parti présidentiel ont failli lyncher ces brigands n’eût été l’intervention des policiers.

« Nous n’allons pas continuer d’assister impuissamment aux vols systématiques et quasi-quotidiens de nos biens et c’est au moment où même nos champs de culture ne sont pas épargnés », lâche avec colère un fonctionnaire déjà victime de ce phénomène de vol devenu monnaie courante dans la zone.

Des sources concordantes admettent que « ces Imbonerakure forment une bande très redoutée et font régner la peur et la terreur au sein de la population paisible ».

Selon d’autres sources à Rugombo, au moins un groupe de 10 Imbonerakure opérant en synergie et commettant des atrocités tout près du chef-lieu de la province a été identifié , ces trois dernières semaines.

Des habitants dénoncent « l’impunité dont jouissent les membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD pris souvent en flagrant délit en train de voler ou piller ».

Contacté à ce propos, le responsable des Imbonerakure dans la commune de Rugombo ne confirme ni ne nie ces faits reprochés à ses sujets mais préfère tout simplement dire que « la responsabilité pénale est individuelle ».

Il appelle la justice à « faire des enquêtes pour identifier les vrais coupables ».

D’après des informations non encore vérifiées par notre rédaction, un membre du groupe tabassé par des habitants serait décédé des suites de blessures ce mercredi.

La province de Cibitoke est l’une des provinces du Burundi où l’on rapporte plusieurs abus des membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel, la justice locale ayant prononcé des peines d’emprisonnement contre certains d’entre eux accusés de « tuer, dévaliser et malmener des passagers qui empruntent la rivière Rusizi séparant le Burundi et la RDC ».

Cibitoke est l’une des provinces frontalières avec le Congo. Réverien Ndikuriyo, secrétaire général du CNDD-FDD est en visite de trois jours à Cibitoke depuis ce mercredi. Le comportement et l’organisation des Imbonerakure étant l’un des sujets qui occupent les représentants locaux du parti au pouvoir et leur patron lors des rencontres dans les communes, selon nos sources.

__________________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Pénurie du sucre : seuls les fonctionnaires ont droit à l’achat à Bujumbura
Next Buyengero : le CNDD-FDD et le CNL ne cessent de se regarder en chien de faïence