Muyinga : les renseignements ont arrêté trois opposants dont un représentant local

Muyinga : les renseignements ont arrêté trois opposants dont un représentant local

Trois militants du CNL ont été arrêtés par le SNR (service national de renseignements). La triple interpellation a eu lieu samedi dernier en province de Muyinga (nord-est du Burundi). Les familles des concernés qui disent ignorer le lieu de leur détention exigent leur libération. (SOS Médias Burundi)

Dieudonné Nibaruta, chargé de la déontologie au sein du CNL au niveau provincial a été arrêté vers 23h par des agents du service national de renseignements à Muyinga.

« Ils étaient à bord d’une double cabine aux vitres teintées. Ils ont débarqué chez lui vers 23h au quartier Swahili. Sans lui signifier les raisons de son arrestation, il a violemment été embarqué vers un lieu inconnu jusqu’ici », rapportent des membres de sa famille.

Selon nos sources, deux autres militants de ce parti d’opposition avaient été appréhendés dans l’après-midi de samedi. Il s’agit d’Évariste Hakizimana, rapatrié de la Tanzanie depuis novembre dernier.

Il a été interpellé sur la colline de Kinyota au chef-lieu de la province.

Cyriaque Rwasa , enseignant à l’ecofo ( école fondamentale ) de Kaze Kibondo dans la zone de Rugari a, quant à lui été arrêté à 10 km de la frontière burundo-tanzanienne alors qu’il venait de son lieu de travail.

Les trois opposants ont été appréhendés par des agents de renseignements, sans mandat ni convocation.

Jusqu’à présent, les mobiles de cette triple interpellation restent inconnus, tout comme le lieu où les trois hommes sont détenus qui n’a pas été communiqué.

Leurs proches et les responsables locaux de la première formation politique d’opposition au Burundi exigent qu’ils soient « inconditionnellement relâchés », estimant qu’ils sont « injustement détenus », un acte qui ne diffère en rien d’un enlèvement, selon eux.

_________________

Photo : Dieudonne Nibaruta et Evariste Hakizimana, deux des trois militants du CNL arrêtés par le SNR à Muyinga

Previous Ruyigi : une femme enceinte en détention soupçonnée du meurtre de son époux
Next Burundi-Russie : l'ambassadeur russe au Burundi promet une aide en carburant