Ituri (RDC) : découverte de plusieurs personnes tuées

Ituri (RDC) : découverte de plusieurs personnes tuées

Ce mardi, les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) en patrouille ont découvert dix sept têtes de civils tués. La découverte hallucinante a eu lieu dans le groupement de Bakulu. C’est dans la chefferie de Walese Vonkutu sur le territoire d’Irumu en province de l’Ituri (est de la RDC).Les auteurs du massacre sont assimilés aux miliciens du groupe armé ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées). La société civile locale et des habitants disent être dépassés par la situation. (SOS Médias Burundi)

Comme d’autres parties de corps en décomposition, les dix sept têtes étaient dans une pirogue au bord de la rivière Ituri.

« Les militaires qui sont positionnés au niveau de Bamande étaient en patrouille de combat à l’Est de ce village. Arrivés au bord de la rivière Ituri, ils sont tombés sur une pirogue remplie de têtes de personnes tuées. Ils en ont compté 17 têtes et d’autres parties de corps en décomposition. Nous manquons de mots pour définir la situation[…] », a indiqué Dieudonné Sonyaumalangayi, secrétaire de la société civile locale.

Il appelle la population locale à la vigilance et à la dénonciation de tout mouvement suspect.

Depuis plusieurs mois, les ADF ont intensifié des attaques contre des civils dans la chefferie de Walese Vonkutu.

Plusieurs localités se sont vidées de leurs habitants suite aux tueries répétitives.

Une autre attaque à Djugu

Du coté du territoire de Djugu toujours dans la province de l’Ituri, des miliciens de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) ont mené une attaque ce mercredi dans la chefferie de Bahema-Boga.
Des témoins précisent que c’est le village de Soba situé dans le groupement Losanjema, près du lac Albert qui a été assiégé par les assaillants.

« Le bilan jusqu’ici est de cinq femmes et trois hommes tués », rapporte Charité Banza au nom de la société civile locale.

Il indique que ce nouveau massacre a perturbé les activités de pêche à Soba qui se vide de ses habitants.

Ces derniers se déplacent vers des endroits supposés sécurisés, notamment à Tchomia et en Ouganda.

_________

Photo : le rond-point Pic Nic au chef-lieu de l’Ituri à Bunia

Previous Burundi : les cantines scolaires participent à la diminution des abandons scolaires
Next Makamba : l'administratrice communale a retiré des stands aux acquéreurs pour les attribuer à des militants du CNDD-FDD