RDC-Beni : une attaque meurtrière des présumés ADF fait plusieurs morts dans le secteur de Rwenzori

RDC-Beni : une attaque meurtrière des présumés ADF fait plusieurs morts dans le secteur de Rwenzori

Une nouvelle attaque sanglante des présumés ADF (Forces Démocratiques Alliées) a été perpétrée dimanche vers 21h dans le secteur de Rwenzori, territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu à l’est de la RDC sur l’axe routier Beni-Kasindi. Au moins 15 civils ont été tués. (SOS Médias Burundi)

La nouvelle société civile congolaise , antenne du secteur de Rwenzori a livré l’information à la presse ce lundi matin. Elle dresse un bilan provisoire de 15 personnes tuées.

Parmi les victimes figurent une femme et un agent de l’agence nationale de renseignements (ANR).

Outre les morts, l’attaque a fait également cinq blessés dont une femme. Cinq véhicules ont également été incendiés au centre du village de Bulongo.

Trois autres personnes ont été portées disparues, deux maisons incendiées et des boutiques et autres biens de valeur pillés par les assaillants.

Un homme tué à Rwenzori
Un homme tué à Rwenzori

Selon Mumbere Mulala Meleki, coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise en secteur de Rwenzori, les assaillants seraient venus du village de Kyatembo avant de s’attaquer à la population civile.

« Je demande au gouverneur militaire du Nord-Kivu d’interpeller les responsables du comité de sécurité de la place afin d’expliquer cet incident meurtrier non loin d’une position militaire au centre de Bulongo », indique-t-il.

Saidi Balikwisha, député provincial du Nord-Kivu, élu dans la circonscription de Beni pense que « cette nouvelle attaque des ADF n’est pas à dissocier avec les atrocités que commettent les rebelles du M23 dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo ».

« Nous voulons que la même mobilisation sur le plan militaire observée à Rutshuru et Nyiragongo soit également la même dans la région de Beni, Mambasa, Irumu et Djugu, car les mêmes ennemis qui nous agressent à travers le M23 ont des liens étroits avec les tueurs.Les massacres des civils à Beni et en Ituri continuent à perdurer depuis des années parce qu’on ne sent pas une grande mobilisation surtout sur le plan militaire », s’est ainsi indigné Saidi Balikwisha.

______________________

Photo : un camion brûlé lors de l’attaque de dimanche soir

Previous Photo de la semaine : RDC (Nord-Kivu) : le commissaire provincial de la Police demande la population d'user de machette pour contrer les rebelles du M23
Next Burundi : deux commissaires de la CVR remplacés, le changement se fait sous l'influence du parti CNDD-FDD