RDC (Nord-Kivu-Ituri) : deux mois de prolongation de l’opération conjointe FARDC-UPDF

RDC (Nord-Kivu-Ituri) : deux mois de prolongation de l’opération conjointe FARDC-UPDF

Les opérations conjointes menées par les Forces Amées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et l’armée ougandaise « Uganda People’s Defense Forces » (PDF) ont été prolongées pour deux mois par les autorités militaires des deux armées. Une décision prise ce mercredi, en Ouganda. (SOS Médias Burundi)

Le général major Camille Bombele Lohol, coordonnateur de ces opérations militaires a sollicité le soutien de la population pour les militaires congolais et ougandais engagés dans la traque des groupes armés, dont les combattants des Forces Démocratiques Alliées (ADF) considéré comme un mouvement terroriste par les États-Unis et les Nations-Unies, auteurs des tueries répétitives, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri (est du Congo).

Il précise qu’il s’agit de la troisième phase de ces opérations dénommées “Shujaa (ou héro) en français) ».

« Ce sont des opérations qui ont commencé sur les instructions de nos deux chefs d’État Yoweri Museveni Kaguta et Félix-Antoine Tshisekedi. Ils nous ont donné cette mission à travers nos autorités militaires, les deux chefs d’État-major de nos deux forces armées. C’est ainsi que nous demandons à la population de la République de l’Ouganda et à la population de la République Démocratique du Congo de nous soutenir par leurs informations, pour que nous puissions atteindre cet ennemi là où il s’est retranché », a-t-il dit.

Les opérations conjointes FARDC-UPDF ont été lancées fin novembre 2021, en vue de combattre l’insécurité grandissante dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, dans l’est du pays.

Depuis le début de ces opérations, plusieurs personnes ont perdu la vie et plusieurs autres portées disparues. Des véhicules, maisons et commerces ont également été incendiés par les groupes armés, selon une déclaration faite par les organisations de la société civile du Nord-Kivu.

_______________

Photo d´archives : traversée des militaires ougandais sur le sol congolais à la frontière de Nobili en chefferie de Watalinga

Previous Ruyigi : une militante du CNL tabassée jusqu'à être admise dans un hôpital
Next Kayanza : une peine de 2 ans et demi contre deux caféiculteurs