Irumu (RDC) : 27 morts au village Otomabere

Irumu (RDC) : 27 morts au village Otomabere

Des hommes armés présumés ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont mené une attaque sanglante, la nuit de ce dimanche à lundi dans le territoire d’Irumu, province de l’Ituri (est de la RDC). L’ incursion a été perpétrée dans le village Otomabere-Bwanasura, dans la chefferie de Walese Vonkutu. Le bilan provisoire est de 27 personnes tuées et de 30 maisons incendiées. (SOS Médias Burundi)

Toutes les victimes sont des civils .L’information a été confirmée par le coordonnateur de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), antenne d’Irumu

Christophe Munyanderu parle d’un un bilan encore provisoire. Tout en déplorant cette nouvelle violence, cet actviste des droits de l’homme alerte sur un déplacement massif des habitants vers des localités plus sécurisées dans le territoire voisin de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

« Nous observons un déplacement massif des populations civiles vers les zones jugées bien sécurisées vers la province voisine du Nord-Kivu. Signalons que les corps de nos compatriotes tués sont acheminés à Oïcha et Beni et d’autres sont exposés sous le soleil », a précisé Christophe Munyanderu.

La CRDH souligne que « ces civils assassinés en Ituri sont des Congolais qui méritent protection ».
Elle demande aux Forces Amées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de mener des opérations sérieuses contre les assaillants.

« Nous appelons les autorités militaires de lancer des offensives contre les ADF. C’est le bon moment de poursuivre ces ADF dans leurs cachettes et aller détruire le bastion de Madina 2 installé sur la colline de Butani, située à l’ouest d’Otomabere, à environ 20 kilomètres de la route nationale numéro 4 » a ajouté M. Munyanderu.

Il déplore le silence des autorités sur les alertes autour de l’installation des bastions des ADF, dans plusieurs villages du territoire d’Irumu, dont Kasoko, Akwekwe, Bekembela, Carrière, Apakolu, Ntume, Kazaroho et Monge.

Une année après l’instauration de l’État de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, la situation reste loin de s’améliorer. La semaine dernière, les armées congolaise et ougandaise ont prolongé de deux mois les opérations conjointes lancées en novembre 2021 pour traquer les groupes rebelles dans les deux provinces , en particulier l’ADF d’origine ougandaise, un mouvement terroriste, selon l’ONU et les États-Unis.

____________________

Photo d´illustration : des habitants fuient différents villages d’Irumu /archives

Previous Ruthsuru (RDC) : deux militaires congolais tués (FARDC)
Next Burundi : l'UA reste muette sur le bilan de la récente attaque contre une base burundaise en Somalie