Ruthsuru (RDC) : deux militaires congolais tués (FARDC)

Ruthsuru (RDC) : deux militaires congolais tués (FARDC)

L’annonce a été faite par le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu ce lundi. Les affrontements entre les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et les rebelles du M23 ont repris ce lundi matin sur le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu (est de la RDC). Les responsables de la province rapportent deux militaires congolais tués et cinq autres blessés. (SOS Médias Burundi)

C’est précisément dans le village de Bugusa dans le groupement de Jomba que d’intenses combats ont été rapportés, selon des sources locales.

Dans un communiqué lu à la presse de Goma (capitale du Nord-Kivu) lundi après-midi, le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu a regretté que « cette nouvelle attaque des éléments du M23 intervient malgré plusieurs appels à la cessation des hostilités leur lancés au niveau des différentes organisations sous-régionales, régionales et internationales ».

« Le bilan du côté FARDC est de deux militaires tués et de cinq blessés. Cette énième attaque intervient malgré les appels lancés au M23 par les instances africaines et internationales et en dépit de la réunion de Goma des chefs de défense de la communauté des États de l’Afrique de l’Est consacrée à la recherche des solutions aux problèmes sécuritaires dans cet espace communautaire », a-t-il indiqué.

Il accuse le Rwanda de fournir des armes de guerre de longue portée utilisées par les rebelles du M23 considérés par le gouvernement congolais comme des « terroristes » depuis le déclenchement de nouvelles hostilités il y a quelques jours.

« […] ceci témoigne du soutien dont ils bénéficient de leur allié naturel qui est le gouvernement rwandais », a-t-il accusé avant d’annoncer que « notre armée a répondu aux provocations du M23 et continue à pilonner ses positions depuis ce lundi ». Les autorités rwandaises ont toujours nié leur soutien aux rebelles du M23.

Déplacement de la population

Selon la société civile locale, plusieurs familles qui commençaient à regagner leur village ont de nouveau quitté les localités où les opérations sont menées.

L’UA préoccupée

En visite de quatre jours au Burundi depuis ce dimanche, le commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité à l’UA est revenu sur la situation à l’est du Congo.

« [….], Nous croyons que les consultations, l’engagement et la médiation est la meilleure voie à emprunter pour trouver une paix durable aux défis dans l’est de la RDC », a déclaré Bankole Adeoye dans la capitale économique Bujumbura.

_______________

Photo d´archives : des éléments des FARDC déployés dans le groupement de Jomba pour combattre les hommes du M23

Previous Photo de la semaine-Makamba : des entraînements paramilitaires des Imbonerakure inquiètent
Next Irumu (RDC) : 27 morts au village Otomabere