Cibitoke : des rebelles rwandais sèment la panique chez des habitants de Mabayi

Cibitoke : des rebelles rwandais sèment la panique chez des habitants de Mabayi

Des habitants des collines de Gafumbegeti, de Rutorero et de Mukoma ont peur. Ils craignent des personnes parlant Kinyarwanda qui vivent dans la réserve naturelle de la Kibira qui viennent se ravitailler auprès des habitants. Ils exigent plus de sécurité et quelques uns ont fui la région. Le gouverneur de Cibitoke (Nord-ouest du Burundi) met en garde toute personne qui collabore avec les rebelles. Le gouverneur indique que des sanctions sont prévues pour punir les récalcitrants. (SOS Médias Burundi)

Selon une source militaire, des rebelles rwandais du groupe armé FLN (Front de libération nationale) sont basés dans la réserve naturelle de la Kibira à la frontière avec le Rwanda.

Un habitant évoque des vols en cascade commis par ces rebelles en connivence avec les Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD) qui se ravitaillent en vivres dans les ménages situés à la rizière de la Kibira.

Un administratif à la base s’exprimant sous couvert d’anonymat explique que « des commerçants collaborent avec les rebelles en les ravitaillant. Lorsqu’ils accusent un retard dans l’acheminement des vivres, les rebelles rwandais sortent de leur tanière pour faire des razzias au sein des populations paisibles ».

« Nous sommes fatigués par l’inaction des forces de défense et de sécurité face aux atrocités de ces rebelles qui agissent par ailleurs en connivence avec les jeunes du parti au pouvoir depuis plus de 6 ans », ajoute-t-il en colère.

Les rebelles font des incursions au Rwanda et se replient toujours par la partie de la Kibira située dans les communes de Mabayi et de Bukinanyana.

Un autre administratif signifie que « les chefs rebelles circulent dans des véhicules bien identifiables pour aller acheter des vivres. La crainte est que ces rebelles risquent de tuer des habitants en cas de non disponibilité des vivres ».

Un habitant indique qu' »il a préféré fuir sa colline natale avec toute sa famille pour se mettre à l’abri des atrocités de ces rebelles ».

L’ administrateur de Mabayi indique être au courant de ces informations et met en garde certains administratifs avant d’ajouter que deux d’entre eux, accusés de collaborer avec ces rebelles sont déjà à la prison centrale de Mpimba (ville commerciale Bujumbura) depuis un certain temps.

« J’ai transmis le rapport à mes supérieurs hiérarchiques et j’attends leurs réactions pour mettre hors d’état de nuire ce groupe de malfaiteurs », a-t-il martelé.

Un haut gradé de l’armée burundaise opérant dans cette forêt a fait savoir que la FDNB (Force de défense nationale du Burundi) est déployée dans cette immense forêt pour traquer ces rebelles. Il demande aux habitants de signaler chaque fois tout mouvement suspect.

Le gouverneur de la province de Cibitoke quant à lui lance un appel vibrant aux administrateurs de Mabayi et Bukinanyana ainsi qu’aux forces de défense et de sécurité de travailler d’arrache-pied pour combattre ce groupe rebelle qui risque de faire reculer le pas déjà franchi das la renormalisation des relations burundo-rwandaises.

Carême Bizoza met lui aussi en garde les collaborateurs de ces rebelles à commencer par les commerçants en indiquant qu’ils seront sévèrement punis conformément à la loi. Il conseille à la population à ne pas hésiter de l’appeler au téléphone à ce sujet.

_________________

Photo : le bureau de la commune de Mabayi – Cibitoke

Previous Rumonge : deux personnes détenues pour abattage de vache
Next Bujumbura : l'Office Burundais des Recettes annonce avoir saisi 14 véhicules