Gitega : le prix du charbon de bois grimpe

Gitega : le prix du charbon de bois grimpe

Le charbon de bois est le combustible le plus utilisé au Burundi pour la cuisson des repas dans les ménages tout comme dans des restaurants.
À Gitega (capitale politique), le prix de ce produit de première nécessité ne cessent d’augmenter. Les habitants commencent à s’inquiéter.
(SOS Médias Burundi)

Passant dans les sites de vente du charbon dans les différents quartiers de la ville de Gitega, on constate une hausse de prix très sensible de ce produit. Le prix d’un sac est passé de 18.000 francs à 25.000 francs burundais. Pour la première fois, les familles qui n’ont pas les moyens de s’approvisionner par sac et qui achètent chez les vendeurs détaillants, un petit pannier de charbon passe de 1000 francs bu à 2.000.

Selon des fournisseurs du charbon de bois, cette augmentation du prix est liée à la rareté du
bois.

Cela est dû à l’augmentation des tarifs élevés pour acheter des boisements. Un boisement qui , au paravant s’achetait à 1.500.000 francs burundais se vend actuellement à 2.500.000.

« Les camions en provenance de Bujumbura (ville commerciale) sillonnent plusieurs communes de la province de Gitega pour rafler toutes les quantités du charbon produites . Vous comprenez pourquoi le prix a augmenté », disent des fournisseurs de charbon contactés par SOS Médias Burundi.

Jean Marie Hatungimana , responsable provincial de l’office burundais pour la protection de l’environnement (OPBE) à Gitega indique que les fournisseurs du charbon de bois doivent chercher une attestation de possession d’un boisement privé qui coûté entre 30.000 francs burundais et 50.000, l’autorisation de coupe ainsi que l’autorisation de transport au sein du département des forêts qui coûte 1250 francs par sac, en plus des taxes communales.

_______________

Photo : des vendeurs du charbon de bois dans la ville de Gitega

Previous Bujumbura : le délestage pertube plusieurs activités
Next Kayanza : un policier en détention tue un détenu