Cibitoke : des administratifs de Mabayi accusés de collaborer avec des rebelles rwandais basés dans la Kibira

Cibitoke : des administratifs de Mabayi accusés de collaborer avec des rebelles rwandais basés dans la Kibira

Des habitants de la commune de Mabayi dans la province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi) ont accusé des administratifs, des membres des forces de défense et de sécurité et des commerçants de collaborer avec le groupe rebelle rwandais FLN (Front national de libération ). Ils sont installés dans la réserve naturelle de la Kibira du côté des communes de Mabayi et de Bukinanyana en province de Cibitoke. Des habitants ont proféré ces accusations lors de la tournée du gouverneur de cette province. Le gouverneur leur a promis qu’une autre méthode de démantèlement du groupe est déjà en cours. (SOS Médias Burundi)

Lors de la tournée du gouverneur de Cibitoke à travers les communes, la population a dénoncé ce mardi, l’implication de certains administratifs et quelques membres des forces de défense et de sécurité qui collaborent avec les rebelles rwandais des FLN.

Des habitants des collines de Kibande, Rutorero, Ruhororo et Gafumbegeti parlent des relations de longue date tissées entre certains administratifs à la base et les rebelles rwandais.

« Ces rebelles fournissent aux autorités administratives des minerais d’or contre des vivres acheminés par les autorités locales. Des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti CNDD-FDD) qui collaborent avec ces rebelles dévalisent nos maisons et prennent par force tous nos vivres qu’ils acheminent à l’intérieur de la Kibira auprès des FLN », a témoigné un octogénaire en colère.

Une source locale a confirmé par ailleurs que plusieurs gisements de minerais d’or sont exploités par les rebelles au vu et au su des administratifs.

Ces habitants demandent que ce groupe qui travaille avec ces rebelles parlant Kinyarwanda installé dans la réserve naturelle de la Kibira soit démantelé dans les plus brefs délais.

Le gouverneur de la province de Cibitoke très remonté a formellement indiqué que des sanctions sévères vont incessamment être appliquées à l’endroit des administratifs récalcitrants.

Des habitants surtout de ces collines précitées quant à eux ont manifesté leurs inquiétudes quant à la persistance de l’insécurité causée par ces rebelles rwandais.

« Nous sommes sur le point de quitter nos collines si rien n’est fait dans l’immédiat, en cas d’inaction des autorités compétentes pour mettre fin à cette situation », a prévenu une jeune femme rencontrée sur place.

Des administratifs, des membres des forces de défense et sécurité et des commerçants suspectés ont nié ces allégations.

Depuis plus de sept ans, le front national de libération occupe des positions dans la réserve naturelle de la Kibira d’où il effectue les incursions sur le sol rwandais, tuant des civils selon l’armée rwandaise qui l’a poursuivi sur le territoire burundais souvent.

Certains élus locaux en commune de Mabayi sont en prison pour avoir collaboré avec ce groupe armé.

___________________

Photo : des habitants de la commune de Mabayi dans une réunion avec le gouverneur de Cibitoke Carême Bizoza

Previous Rutana : une femme d'un colonel de police meurt mystérieusement
Next Ngozi : un détenu battu par des Imbonerakure dans la prison