Burundi : l’archevêque de Gitega déplore l’injustice, la corruption et l’exclusion dans la société burundaise

Burundi : l’archevêque de Gitega déplore l’injustice, la corruption et l’exclusion dans la société burundaise

Dans son homélie au sanctuaire marial de Mugera en province de Gitega (centre du Burundi) lors d’une messe dédiée à l’Assomption, Monseigneur Bonaventure Nahimana le nouvel archevêque de Gitega n’a pas mâché ses mots. Les crises cycliques qu’a connu le Burundi ont entraîné des séquelles qui se remarquent toujours aujourd’hui. (SOS Médias Burundi)

Leurs impacts pèsent toujours sur la vie des populations, selon le prélat. Il a dénoncé des injustices, des exclusions, une extrême pauvreté qui sévissent au Burundi, l’égoïsme et le phénomène de corruption.

Monseigneur Nahimana a prêché le pardon, l’unité, l’amour et la cohabitation pacifique entre les citoyens. Aux opprimés, il leur a demandé de garder toujours espoir. Selon l’archevêque de Gitega, les Burundais sont appelés à couper court avec la vanité, la jalousie et à consolider la paix et la sécurité.

__________________

Photo : des évêques et autorités burundaises se prosternent devant une statue de la vierge Marie à Mugera, le 15 août 2022

Previous Photo de la semaine : des administratifs de Mabayi accusés de collaborer avec des rebelles rwandais basés dans la Kibira
Next Burundi : le premier ministre menace de chasser le représentant de la société de surveillance sur un projet de réhabilitation de la RN3