Kirundo : trois femmes tuées en quatre mois seulement

Kirundo : trois femmes tuées en quatre mois seulement

Deux femmes ont été assassinées par leurs conjoints. Une autre femme a été la cible de son beau-fils qui revendiquait la propriété de son père. Tous les suspects ont été incarcérés par la police en collaboration avec les autorités administratives en province de Kirundo (nord du Burundi). (SOS Médias Burundi)

Selon des sources administrative et policière , le cas qui a touché pas mal de monde est celui d’une femme sauvagement tuée par son mari en date du 14 août dernier.

« C’etait en commune de Ntega. En date du 14/8/2022 vers 22h 20. Sur la colline de Gatwe, zone de Rushubije, en commune de Ntega. Gervais Mbarushimana âgé de 42 ans et père de huit enfants a battu sa femme, Clotilde Rwasa, 37 ans. La bagarre s’est déroulée à leur domicile que le coupable avait pris soin de fermer à clé », a signifié un administratif local.

Les voisins sont intervenus de dehors pour calmer la situation, sans succès. Il a fallu l’intervention de la police pour forcer la porte.

« La femme se trouvait déjà dans un état critique suite aux coups et blessures lui infligés par son mari », explique l’administratif.

Des sources policières signalent que la femme a vite été transportée au centre de santé de Rushubije où elle est décédée après.

Le suspect est dans les mains de la police qui prépare un dossier pénal à son encontre.

Un autre cas s’est passé en commune de Gitobe. La victime était âgée d’une quarantaine d’années. Cette belle-mère du suspect a été sauvagement tuée par un jeune homme d’une trentaine d’années à l’aide d’une hache. Il a profité de l’absence de son père pour tuer sa belle-mère. Il l’accusait d’être un obstacle dans l’obtention de la propriété familiale. Il est également incarceré au cachot de la police à Kirundo. Le fait s’est déroulé en juillet dernier.

Selon toujours des sources policières, le dernier cas d’une femme assassinée s’est déroulé en commune de Busoni sur la colline et zone de Gatare, au mois de mai.

Nos sources précisent que le mari de cette femme est le seul suspect du crime. Ce dernier a accusé la victime de prostitution et l’a abattue à coups de machette. Le suspect a été appréhendé et détenu dans un cachot.

Le Forum national des femmes burundaises dénonce ces actes qu’il qualifie de « violations de droits de la femme ». Le Forum exige que la justice sanctionne sérieusement les auteurs de ces crimes conformément à la loi.

________________

Photo : au chef-lieu de la province de Kirundo

Previous Burundi : des sportifs remplacés par des non pratiquants dans une compétition internationale de Taekwondo
Next Burundi : la société de distribution de l'eau et de l'électricité entre dans l'importation du carburant