Beni : au moins dix civils tués et plusieurs disparus dans différentes attaques armées à Babila-Bakaiku

Beni : au moins dix civils tués et plusieurs disparus dans différentes attaques armées à Babila-Bakaiku

De nouvelles attaques attribuées aux combattants des Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans différents villages ont été à la base de plusieurs morts , côté civils. Elles sont survenues dans plusieurs villages du secteur de Beni-Mbau dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, à l’est de la RDC, dans la journée de ce lundi et ce mardi dernier. (SOS Médias Burundi)

La société civile de Mamove qui livre l’information, précise qu’au moins dix civils ont péri au cours de ces attaques.

Elle parle aussi de plusieurs personnes qui ont été portées disparues et des maisons et motos incendiées.

Les villages qui ont été la cible des assaillants sont Manzumbu, Maubo, Beu Manyama.

« Nous avons jusque là un bilan de 10 civils tués la journée de lundi et de mardi dans les villages de la localité de Babila-Bakaiku. Il s’agit de Mahobo, Manzumbu et Beu Manyama. Ces ADF ont aussi incendié beaucoup de maisons et pris en otage plusieurs personnes » a signalé aux journalistes de la région, Kinos Katuo, président de la société civile de Mamove, un village proche des lieux des attaques.

En outre, Kinos Katuo précise qu’en trois jours seulement, les rebelles ADF ont tué 47 civils dans les villages du secteur de Beni-Mbau.

Cet acteur de la société civile alerte par ailleurs sur le mouvement des ADF qui se dirigeraient vers les villages voisins notamment à Biakato, après des affrontements entre les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et les assaillants, la journée de ce mardi dans les villages situés entre Mamove et Matekelambi.

En l’espace de trois jours, 22 personnes ont été tuées uniquement dans le secteur de Beni-Mbau selon la société civile locale.

____________________

Photo : le rond point Nyamwisi en ville de Beni

Previous Nyamurenza : découverte d'un corps d'une femme
Next Mwaro : deux Imbonerakure poursuivis pour meurtre locataires du cachot de la police à Nyabihanga