RDC (Beni) : un mort et plusieurs blessés dans une manifestation spontanée contre la Monusco

RDC (Beni) : un mort et plusieurs blessés dans une manifestation spontanée contre la Monusco

Un chauffeur a été tué, plusieurs autres personnes blessées et beaucoup de dégâts matériels enregistrés lors des échauffourées entre les forces de l’ordre, la Monusco ( Mission de l’organisation des Nations-Unies en République Démocratique du Congo) et la population lors d’un passage d’un convoi de la mission onusienne ce mardi 6 septembre 2022 au boulevard Nyamwisi dans la ville de Beni. C’est en province du Nord-Kivu, à l’est de la RDC. Une manifestation spontanée s’est produite lors d’un passage d’un convoi de la très contestée mission de l’ONU. (SOS Médias Burundi)

Des témoins oculaires de l’événement indiquent que la population voulait s’en prendre à un cortège de la Monusco. Il quittait le petit nord de la province du Nord-Kivu pour sa base de l’aéroport de Mavivi dans la ville de Beni.

Au cours des altercations, la force onusienne, appuyée par les éléments de la police congolaise et de l’armée a ouvert le feu pour « ouvrir un passage de force pendant que les manifestants avaient barricadé le boulevard pour empêcher leur passage ».

Des témoins précisent que « c’était lors de tirs qu’un chauffeur de taxi a été atteint par 5 balles tirées par les casques bleus de la Monusco ». Il a succombé sur le champ.

Du coup, une manifestation spontanée a été observée, les jeunes en colère ont barricadé l’artère principal, ce qui a paralysé les activités avant que le calme ne revienne quelques heures après. L’incident s’est déroulé dans l’avant-midi de ce mardi vers 10h.

Des policiers congolais dans une rue bloquée par des manifestants, le 6 septembre 2022
Des policiers congolais dans une rue bloquée par des manifestants, le 6 septembre 2022

Depuis le déclenchement des manifestations anti-Monusco en juillet et août dernier, plusieurs dégâts humain et matériel ont été constatés dans l’est du Congo.

LIRE AUSSI :

Les autorités congolaises et la Monusco s’étaient réunies récemment afin de revoir le plan de retrait de la Monusco de la RDC, une force qualifiée par les acteurs politiques et la population d’inefficace.

Pour rappel, la coordination de la société civile du Nord-Kivu et le collectif des mouvements citoyens avaient déjà interdit toute circulation des engins roulant des Nations-Unies sur toute l’étendue de la province.

Lors de récentes manifestations anti-Monusco dans l’est de la RDC , le gouvernement congolais affirme avoir répertorié au moins 36 civils tués et plus de 170 autres blessés.

_______________________

Photo : des jeunes manifestants courent dans tous les sens pour échapper à la police à Beni, le 6 septembre 2022

Previous Ituri : environ 30 mille déplacés vivent sans assistance humanitaire depuis un mois à Djugu
Next Bujumbura : une activiste vivant au Rwanda incarcérée par les renseignements burundais