Nord-Kivu : une ONG locale alerte sur les mauvaises conditions de vie des déplacés de guerre de Rutshuru

Nord-Kivu : une ONG locale alerte sur les mauvaises conditions de vie des déplacés de guerre de Rutshuru

L’Action sociale pour le développement intégral, ASDI-RDC a effectué une mission humanitaire sur le site des déplacés de Rwasa 2 dans le territoire de Rutshuru récemment. C’est dans la province du Nord-Kivu à l’est de la RDC. Au cours de ce déplacement, l’ONG indique avoir constaté une situation humanitaire très déplorable pour les déplacés depuis que le M23 et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) s’affrontent. (SOS Médias Burundi)

Les responsables de l’ASDI-RDC affirment que les concernés manquent presque de tout.

« L’urgence pour ces nécessiteux découle notamment de la prise en charge alimentaire, sanitaire, éducationnelle et sécuritaire », ont-ils constaté.

Le site de Rwasa 2 héberge environ sept mille ménages. Ce sont des déplacés de guerre et des réfugiés congolais refoulés par l’Ouganda.

« Nous sommes dans la phase d’évaluation des besoins des déplacés. C’est la première action qui nous permet d’identifier les besoins réels de ces derniers. Maintenant que nous les connaissons et connaissons les actions menées par d’autres humanitaires jusque-là, nous sommes en en train de définir les axes d’intervention », a fait savoir le coordinnateur de l’organisation avant de lancer un SOS au gouvernement, aux autres organisations humanitaires et à toute personne de bonne volonté pour assister ces déplacés de guerre.

Depuis plus de trois mois, la situation sécuritaire et humanitaire reste toujours préoccupante dans plusieurs coins de la chefferie de Bwisha, en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Selon nos sources, des milliers des déplacés ayant fui les affrontements qui opposent les FARDC et les rebelles du M23 dans le territoire de Rutshuru , vivent dans des conditions très déplorables dans leurs site et famille d’accueil.

LIRE AUSSI :

Le mouvement du 23 Mars (M23) occupe la cité frontalière de Bunagana depuis plus de quatre mois. D’intenses combats qui ont repris il y a une semaine ont poussé plusieurs autres milliers d’habitants à fuir leur ménage. Certains ont pris la direction de l’Ouganda et ont déjà été transférés vers le camp de Nakivale, loin de la frontière.

____________________

Photo : des habitants de Rutshuru fuient leur ménage suite aux hostilités entre les FARDC et le M23

Previous Karusi : des menaces d'interpellation pèsent sur sept opposants
Next Cibitoke : des agriculteurs se plaignent du manque des intrants agricoles