Rutshuru : les FARDC bombardent par des avions de chasse des positions du M23

Rutshuru : les FARDC bombardent par des avions de chasse des positions du M23

Les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ont depuis ce mardi matin , procédé à une opération de bombardements aériens des positions des rebelles du M23 dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, dans l’est de la RDC. Les rebelles accusent l’armée congolaise de frapper dans des zones fortement peuplées, causant des morts de civils innocents. (SOS Médias Burundi)

Selon plusieurs sources proches de l’armée, ces premières frappes aériennes ont ciblé les positions stratégiques du M23 dans les collines de Chanzu et Runyonyi.

Les mêmes sources rapportent que des avions de chasse des FARDC ont pilonné depuis l’avant-midi de ce mardi, plusieurs positions du M23 dans des coins sous occupation des rebelles.

Le M23 accuse l’armée congolaise d’avoir frappé au moyen des avions de chasse et ciblé des villages habités par des civils.

Il a estimé dans son communiqué, que ces bombardements vont à l’encontre du dialogue qu’il souhaite.

« Les FARDC utilisent des avions de chasse et hélicoptères pour bombarder des zones fortement peuplées, tuant des civils innocents », a accusé le mouvement rebelle qui parle aussi de déplacements massifs des habitants suite à ces frappes aériennes.

Le mouvement rebelle parle “d’une opération contre-productive mettant en danger la vie de citoyens”. Un représentant de la société civile locale a dit à la presse avoir vu des avions de combats des FARDC dans certaines zones de Rutshuru contrôlées par le M23. L’armée congolaise n’a pas encore réagi à ces nouvelles allégations.

LIRE AUSSI :

Cependant, plusieurs couches de la population saluent cette opération et appellent à son intensification.

Sans donner trop de détails, une source sur place précise que le M23 a abandonné plusieurs armes. Notre source parle aussi de morts dans les rangs des rebelles sans être précise.

Le M23, une ancienne rébellion Tutsi qui a repris les armes fin 2021 reprochant aux autorités congolaises de n’avoir pas respecté ses engagements sur la réinsertion de ses combattants, a repris plusieurs localités dans le Nord-Kivu au cours des derniers jours.

Les autorités congolaises ont toujours accusé le Rwanda de soutenir ce mouvement, ce que le gouvernement rwandais ne cesse de balayer d’un revers de la main.

Previous Bubanza : explosion d'abandons scolaires à cause de la faim
Next Kakuma (Kenya) : quatre réfugiés burundais agressés dont un mort