Nakivale (Ouganda) : recrudescence du banditisme

Nakivale (Ouganda) : recrudescence du banditisme

Le vol des vivres, des vêtements et ustensiles de cuisine (…) dans le camp de Nakivale devient de plus en plus fréquent. Une bande de voleurs se serait constituée. Des réfugiés en appellent au secours.(SOS Médias Burundi)

Le cas le plus récent est celui de ce lundi, au quartier de New Hope, du village de Kabazana A, essentiellement habité par des Burundais.

« Des inconnus sont venus et ont troué un mur d’une boutique. Ils ont volé des vivres, des vêtements, des casseroles et des assiettes. La boutique est restée presque vide et son propriétaire vient de saisir la police », raconte un réfugié burundais.

Depuis quelques mois dans ce camp, de groupes de voleurs organisés pullulent.

« Aujourd’hui, ces groupes deviennent de plus en plus forts et développent de nouvelles stratégies comme trouer des maisons, l’escroquerie ou des embuscades tendues en pleine rue. En tout cas, des ménages qui n’ont pas subi des vols sont peu nombreux. Ils volent aussi les lapins, souris et poules », s’alarment des réfugiés.

Ces derniers soulignent que ce banditisme serait lié à la famine et à la diminution de la ration alimentaire au camp. Ils déplorent cependant l’inaction des services compétents.

« L’autorité locale semble inefficace parce que plusieurs de ces voleurs attrapés sont souvent relâchés par la police, on peut penser qu’elle est impliquée ou qu’elle reçoit des pots de vin », regrettent des réfugiés.

Au camp, les réfugiés comptent faire des rondes nocturnes pour décourager tout vol. Ils demandent à la police de renforcer sa vigilance.

Les leaders locaux ont dit qu’ils vont exiger une augmentation d’effectif des gardiens civils et de besoin, les réfugiés seront appelés à renforcer cette ronde, ce que ces derniers accueillent chaleureusement.

Le camp de Nakivale compte plus de 14 mille réfugiés dont plus de 33 mille Burundais.

________________

Photo : une pancarte indiquant le camp des réfugiés de Nakivale

Previous Nord-Kivu : le facilitateur Kenyatta en visite dans la zone de combats
Next Burundi : une femme occupe le rôle d'ombudsman pour la première fois