Mubimbi (Province de Bujumbura) : un Imbonerakure succombe à ses blessures

Mubimbi (Province de Bujumbura) : un Imbonerakure succombe à ses blessures

Un Imbonerakure (jeune du parti au pouvoir) est décédé des suites des blessures à l’Hôpital Kira de Bujumbura ce lundi. Quatre autres ont été blessés dans des affrontements avec des membres du parti CNL sur la colline Burenza en commune de Mubimbi dans la province de Bujumbura (Ouest du pays). (SOS Médias Burundi)

Des échauffourées ont éclaté entre les jeunes du parti au pouvoir et les membres du parti Congrès national pour la liberté (CNL) sur la colline Burenza dans la commune de Mubimbi (province de Bujumbura, Ouest du pays), dans la nuit de dimanche 25 août 2019.

Des sources au sein du parti CNL indiquent que des membres de ce parti ont été attaqués par des jeunes du parti au pouvoir de retour de la route nationale 1 (Bujumbura-Bugarama). Ils s’y étaient rendus pour saluer leur leader Aghaton Rwasa qui était de passage .

«Nous nous étions rendus au centre de Mubimbi pour saluer notre leader. Il descendait sur Bujumbura après l’ouverture des permanences à Kayanza (Nord du pays) et à Ruyigi (Est du pays) », témoigne un membre du CNL.

De retour, il indique que les Imbonerakure, munis de gourdins, les ont attaqués. «Et d’ailleurs, certains Imbonerakure étaient contre ce comportement et se sont désolidarisés avec leurs compagnons », explique un autre membre du CNL.

Dans les échauffourées, cinq Imbonerakure ont été blessés dont Serges Nsengiyumva, responsable du parti CNDD-FDD dans le secteur Mutanyagwa qui a succombé à ses blessures après avoir été évacué vers l’hôpital Kira Hôspital dans la capitale économique Bujumbura.

Ce lundi, un envoyé de l’administrateur et le commissaire provincial de la police ont tenu une réunion pour calmer la situation.

Les leaders du CNDD-FDD et du parti CNL ont dernièrement appelé leurs militants à la tolérance et à la retenue à neuf mois des élections générales de l’an prochain. Toutefois, chaque camp accuse les jeunes de l’autre d’être à la base des cas d’intolérance politique qui s’observent ces derniers temps.

Previous Rugombo (Cibitoke) : Manque criant d'eau potable
Next Rusaka (Mwaro) : un responsable du parti CNL interpellé

About author

You might also like

Politique

Le gouverneur refuse le fonctionnement de la permanence du CNL

Le gouverneur a reporté sine die l’ouverture de la permanence de ce parti d’opposition. Les frais de loyer pour deux ans que le CNL avait débloqué s’élèvent à 4 millions

Politique

Les membres du CNL qui ont voulu célébrer la désignation de leur candidat à la présidentielle l’ont payé lourd en province de Bujumbura

Après le choix d’Agathon Rwasa comme candidat du parti Congrès National pour la Liberté (CNL) pour l’élection présidentielle de 2020, des membres du CNL de la province de Bujumbura dans

Politique

Buyenzi (Bujumbura mairie) : les plastiques, des déchets tenaces

Les déchets plastiques sont de véritables danger pour l’environnement. Leur gestion intelligente est incontournable pour la protection de l’environnement.