Kayogoro (Makamba, sud du pays) : quatre membres du CNL arrêtés en un mois

Kayogoro (Makamba, sud du pays) : quatre membres du CNL arrêtés en un mois

Ils sont détenus  dans différents cachots de la province de Makamba (Sud du pays). (SOS Médias Burundi)

Selon des responsables du parti Congrès National pour la Liberté (CNL) en province de Makamba, les quatre militants ont été arrêtés  dans la commune de Kayogoro par des responsables administratifs et des jeunes Imbonerakure du parti CNDD-FDD.

Les premiers à avoir été interpellés sont Emmanuel Nyandwi et Gad Nduwayo. Ils ont été appréhendés au milieu du mois d’août dernier.

Ils ont été entendus par un officier de police judiciaire à Kayogoro. Après l’audition ils ont été transférés au cachot du parquet de Makamba avant d’être transférés de nouveau à la prison de Rumonge (sud-ouest du pays) sur  décision de la chambre de conseil du tribunal de grande instance de Makamba.

Léonce Sakubu, représentant du parti CNL en zone de Bigina de la commune de Kayogoro a lui aussi  été à arrêté par des jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir CNDD-FDD sur ordre d’Éraste Hategekimana, représentant des Imbonerakure sur la colline de Nyentakara.

Des leaders du parti CNL disent que des Imbonerakure lui ont demandé de quitter son parti.

Hategekimana a collaboré avec d’autres  représentants de la jeunesse du parti au pouvoir et des autorités administratives selon nos sources.

Le militant du CNL a été momentannément incarcéré au cachot de la police de Bigina puis au cachot du commissariat communal de police à Kayogoro avant d’être transféré au cachot du parquet de Makamba depuis lundi 9 Septembre.

Le quatrième membre du CNL se trouvant dans les mains de la police s’appelle Obède Habonimana. Ce  représentant du CNL sur la colline Musasa a été arrêté par Paul Rwajekera, chef de zone de Bigina alors qu’il venait du marché de Gatwe.

M. Habonimana  vivait en cachette depuis quelques temps. Il était recherché par un groupe de jeunes Imbonerakure.

Ces derniers accusent le militant du CNL de mobiliser la population à boycotter les réunions tenues par le chef de zone de Bigina.

Des représentants du parti CNL dénoncent les arrestations en cascade de leurs militants visant, selon eux, à empêcher de nouvelles adhésions au CNL. Ils demandent aux autorités judiciaires et policières de mener des enquêtes approfondies au lieu de mettre en détention des « innocents » sur base de montages orchestrés par des jeunes du CNDD-FDD.

Previous Muyinga : Une tailleuse de vêtements bannie du marché pour avoir confectionné des uniformes du CNL
Next Gitega: À la veille des élections de 2020, le ministre de l'Intérieur appelle la société civile à la consolidation de la paix

About author

You might also like

Politique

Trois militants du CNL dont un responsable local interpellés à Nyabihanga

Deux d’entre eux ont été accusés d’avoir organisé une réunion clandestine. Un autre a été appréhendé à l’issue d’une bagarre causée par des jeunes du CNDD-FDD. (SOS Médias Burundi) Selon

Politique

Bugendana: un membre du CNL et son témoin emprisonnés

Samuel Ndikumana, enseignant à l’ECOFO (École Fondamentale) de Cishwa et militant du CNL a été battu, puis interpellé par des Imbonerakure. Les faits ont eu hier soir sur la  colline

Politique

Évariste Ndayishimiye demande aux pays étrangers de ne pas s’immiscer dans les affaires burundaises

Le nouveau président burundais a prêté serment ce jeudi dans la capitale politique Gitega (centre du Burundi). Proclamé vainqueur de l’élection de mai, il succède à Pierre Nkurunziza qui lui,