Kanyosha : la commune a une nouvelle administratrice

Kanyosha : la commune a une nouvelle administratrice

Triphine Safari de l’ethnie Hutu et membre du CNDD-FDD (parti au pouvoir) est la nouvelle administratrice de la commune de Kanyosha de la province Bujumbura (ouest du Burundi) depuis ce mercredi. Elle a été élue par des membres du conseil communal en remplacement de Geneviève Ntahonvukiye (Hutue) destituée par le ministre en charge des affaires intérieures récemment. (SOS Médias Burundi)

La nouvelle administratrice de la commune de Kanyosha a été élue par 20 sur 27 membres du conseil communal présents à la réunion extraordinaire de ce mercredi.

Membre du parti présidentiel, elle a rivalisé à ce poste avec Marie Souavis Nkeshimana, Hutu et membre du parti principal de l’opposition CNL (Congrès National pour la Liberité). Cette dernière a eu sept voix.

Intimidation

Certains membres du conseil communal qui ont participé à la réunion parlent de pressions et des intimidations qui ont caractérisé le président du conseil communal avant le vote.

« Celui qui ne respecte pas ce qui a été dicté par le ministre de l’intérieur, qu’il lève son petit doigt afin que nous lui donnions rapport à temps », a ménacé Jérêmie Nkinahatemba.

Après l’élection de la nouvelle administratrice, les autorités locales ont fermé le marché de Ruyaga. Les petits commerçants ont été obligés de venir danser devant le bureau communal en l’honneur de la nouvelle responsable communale.

Triphine Safari remplace Geneviève Ntahomvukiye. Celle-ci a été accusée par le ministère ayant les affaires intérieures dans ses attributions de plusieurs manquements dont le détournement des fonds déstinés à la cotisation du personnel de la commune à l’INSS (Institutit national de sécurité sociale) et à la Mutuelle de la Fonction Publique.

LIRE AUSSI

Bujumbura : l’administratrice de la commune de Kanyosha suspendue

La concernée a toujours nié ces accusations. Dans une correspondance adressée au ministre de tutelle, elle a estimé que c’est un montage orchestré par Jérêmie Nkinahatemba, président du conseil communal qui voulait placer à la tête de la commune de Kanyosha « un administrateur qui lui sera favorable et facilement manipulable ».

______________

Photo : la commune de Kanyosha

Previous Nakivale (Ouganda) : plus de 350 réfugiés burundais rapatriés en une semaine
Next Dzaleka (Malawi) : cinq réfugiés burundais interpellés pour consommation de drogue