Buhiga (Karusi) : un responsable du CNL arrêté, accusé de détention illégale d’armes

Buhiga (Karusi) : un responsable du CNL arrêté, accusé de détention illégale d’armes

Étienne Ndayizeye, secrétaire du parti CNL dans la commune de Buhiga, en province de Karusi ( Centre-est du pays) a été arrêté par la police ce mercredi 16 octobre à son domicile. Il est actuellement au cachot du commissariat provincial de police à Karusi. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, le secrétaire communal du CNL a été interpellé chez lui à Buhiga ce mercredi 16 Octobre.

«Ndayizeye a été réveillé par la police très tôt à l’aube pour une fouille. La police n’a rien trouvé dans sa maison, mais elle s’est dirigée à quelques mètres de sa maison sous un avocatier où elle a trouvé une grenade, des tenues policières et des chargeurs de fusil garnis de cartouches », raconte un témoin qui était sur les lieux.

« Les effets de police étaient bien frais, ils ne semblaient pas avoir passé la nuit dehors, sous un froid et brouillard de Buhiga pendant la nuit. Apparemment, ils ont été déposés à cet endroit le matin même », dénonce un membre du CNDD-FDD qui se dit être contre les accusations qui pèsent sur l’opposant.

Une source au sein de la police affirme que l’OPJ (Officier de Police Judiciaire) a interrogé le présumé avant que le responsable du SNR ( service national de renseignements) ne vienne le prendre et l’acheminer à destination de Karusi.

Les responsables du parti CNL dénoncent  le fait qu’Étienne Ndayizeye ait été directement conduit au cachot du SNR. « C’est un vice de procédure. Quand un présumé quitte les mains d’un OPJ, il doit être transféré au commissariat, » dénoncent-ils.

Le  SNR a finalement accepté de confier M. Ndayizeye au parquet qui a voulu immédiatement l’interroger. Ce dernier a refusé d’être interrogé sans l’assistance d’un avocat. Le procureur n’a pas eu le choix que d’attendre.

Les responsables du parti CNL parlent d’une suite de montages orchestrés par le parti au pouvoir contre les responsables de ce parti d’opposition.

Une source bien informée indique que l’administrateur de la commune de Buhiga, Mme Euphrasie Ntakarutimana aurait juré d’en découdre  avec Ndayizeye pour avoir dénoncé des fraudes dans le domaine foncier.

Le  représentant provincial du CNL dans la province de Karusi et le responsable de ce parti en commune de Nyabikere purgent successivement une peine de 5 ans et 4 ans à la prison centrale de Gitega ( centre du pays). Le premier est accusé d’actes terroristes au moment où le second est poursuivi pour détention illégale d’armes.

Previous ÉLECTIONS 2020 : le code de conduite des médias pendant la période électorale divise
Next Kirundo: Un membre du CNL échappe de justesse à un lynchage la nuit de ce mercredi

About author

You might also like

Politique

Burambi: la famille d’un opposant arrêté après être libéré crie à l’injustice

Dieudonné Mukamarakiza est détenu dans le cachot de la police au chef-lieu de la province de Rumonge ( sud-ouest du Burundi). Réarrêté par des jeunes Imbonerakure le 18 octobre, deux

Politique

GITEGA – PROCÈS DES « PUTSCHISTES » : PLUSIEURS MILLIARDS RÉCLAMÉS AU TITRE DE RÉPARATIONS

Cyrille Ndayirukiye trouve « surréaliste » les chiffres avancés par la partie civile.(SOS Médias Burundi) Le ministère de la défense exige une somme de plus de 362 millions en dédommagement des armes

Politique

Mabayi : des membres du CNDD-FDD dans le collimateur de la police

La police a interpellé ces derniers jours dans la commune de Mabayi (province de Cibitoke – Nord-Ouest du Burundi) au moins quatorze élus collinaires et quatre Imbonerakure. Les arrestations ont