Élections 2020: la visite du candidat présidentiel du CNDD-FDD paralyse les activités à Rumonge


Le candidat du parti au pouvoir, le CNDD-FDD est en visite ce vendredi à Rumonge (sud-ouest du Burundi). Presque toutes les activités ont été suspendues par force pour que les habitants  aillent accueillir Évariste Ndayishimiye. Des habitants se plaignent contre la mesure. (SOS Médias Burundi)

Selon nos sources, les administratifs à la base en collaboration avec des jeunes du parti au pouvoir ont sillonné tous les quartiers ce matin pour intimer l’ordre de fermer tous les magasins. «Aucune activité commerciale n’était autorisée à Rumonge. Même les services  public et privé étaient interdits », disent-elles avant de préciser que même le marché central a été fermé.

Côté commerçants, des plaintes se font entendre. «Aujourd’hui, on travaille à perte. Des  fruits, légumes et autres produits  alimentaires qui ne durent pas longtemps vont périmer sans être vendus ni consommés. Nous ne comprenons pas pourquoi on nous force à aller accueillir un homme politique. Normalement, on devrait le faire de notre propre volonté », se lamentent des femmes vendeuses de fruits au centre urbain de la province.

Même ceux qui font le transport n’ont pas été épargnés: les taxis motos, vélos, voitures et les bus de transport en commun n’ont fait qu’une seule activité : déplacer des gens qui devraient aller  participer à des travaux communautaires qui ont eu lieu au terrain qui abritera le nouveau bâtiment de la province.

Selon des témoins, même les activités scolaires au centre de la ville de Rumonge ont été également suspendues. «Les responsables scolaires ont ordonné que le personnel et les élèves se rendent  accueillir Evariste Ndayishimiye. Les autorités nous disaient qu’on allait accueillir le président de la République », affirment-ils.

Le secrétaire général du CNDD-FDD en même temps candidat présidentiel de ce parti a reçu des dons constitués de cinq génisses dont trois en gestation, des régimes de bananes, des poissons, des bidons d’huile de palme et plusieurs greniers remplis de vivres de différentes catégories. La population a contribué de force pour ces dons, disent des sources locales. C’est devenu une coutume, après la proclamation de sa candidature comme candidat du parti présidentiel, M. Ndayishimiye reçoit au même et titre que le président sortant des dons dans toutes les provinces où il se rend.