Covid-19: le port des masques rendu obligatoire pour les transporteurs


L’association des transporteurs du Burundi ATRABU a procédé ce mercredi à la distribution des masques de protection aux chauffeurs et convoyeurs qui font le transport en commun urbain dans l’optique de lutter contre la Covid-19. Les bénéficiaires qui n’en porteront pas pourront être sanctionnés. ( SOS Médias Burundi)

L’association des transporteurs ATRABU a offert un kit constitué de masques de protection à mille chauffeurs et convoyeurs qui font le transport urbain. « Nous ne voulons pas que notre secteur reste en derrière dans la lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus », a déclaré le secrétaire général de l’ATRABU, Bosco Minani.

À chaque fois que le chauffeur démarre le véhicule, le port du masque sera obligatoire pour lui et son convoyeur. « L’effectif des transporteurs dépasse 4 mille au total. C’est la première phase de distribution. On a essayé de trouver des masques à un prix moins élevés, soit à 1500 francs burundais. Ceux qui n’ont pas été servis pourront s’en procurer eux-mêmes », a renchéri M.Minani.

L’association compte exiger aux conducteurs de bus de transport en commun de faire passer des messages de lutte contre la Covid-19 et d’installer des hauts parleurs sur les parkings, véhiculant également des messages de lutte contre la propagation de la pandémie.

« Nous nous sommes convenus au sein de l’association que ceux qui vont handicaper nos efforts se verront infligés des sanctions pouvant aller jusqu’à la suspension dans l’exercice de ce métier », a lancé le secrétaire général de l’ATRABU.

Jusqu »ici, seul le lavage des mains était pratiqué dans les parkings publics.

Officiellement, le Burundi compte jusqu’à présent 387 cas testés positifs au Coronavirus dont un décès.

______________________

Photo: le secrétaire général de l’ATRABU sur l’avenue du peuple Murundi, en marge de la distribution des masques de protection