Rumonge: Évariste Ndayishimiye visite la province, les activités sont paralysées


Des Imbonerakure, policiers et administratifs ont intimé l’ordre de fermer les boutiques et magasins au centre de Rumonge ( sud-ouest du Burundi). Tous les commerçants avaient l’obligation d’aller au stade pour accueillir le chef de l’État. Une occasion qui a été offerte à ces Imbonerakure et agents de sécurité de malmener les commerçants selon les habitants. (SOS Médias Burundi)

Le marché central de Rumonge n’a pas ouvert aujourd’hui. Des Imbonerakure y ont pris position pour chasser tous les commerçants et acheteurs qui s’y trouvaient.

Des vendeuses des produits périssables( légumes et fruits) ont été contraintes de vider les alentours de ce marché.

Les boutiques, banques et magasins du centre ville de Rumonge ont été fermés selon une source locale. Des policiers ont interdit aux motards et conducteurs de taxi vélos de circuler. Ils ont bouclé toutes les entrées de la ville selon les habitants.

Des vendeuses de fruits devant des boutiques fermées dans un quartier de Rumonge

La raison derrière, « obliger tous les gens d’aller au stade où devrait avoir lieu les cérémonies d’accueil du président Évariste Ndayishimiye », qui a visité cette province pour la première fois depuis son élection.

Des sources proches de l’administration disent qu’il est arrivé à Rumonge hier soir. Le président a d’abord tenu une réunion à huis clos avec les cadres et autorités de la province.

Le chef de l’État visite cette province dans un contexte d’insécurité. Depuis dimanche dernier, un groupe d’hommes armés a attaqué plusieurs localités de Rumonge. Dans des opérations de ratissage, l’armée et la police indiquent avoir tué plus de 5 « criminels ». Le gouverneur de province quant à lui a affirmé que 11 habitants ont été tués par les membres de ce groupe qu’il a qualifiés de « malfaiteurs ».