Burambi : un policier et son père arrêtés après des affrontements entre des hommes armés et militaires


Silvère Simbavimbere et son fils policier Ninteretse ont été interpellés ce dimanche vers 18 heures.
Ils ont été arrêtés à Gisagazuba, en zone de Maramvya dans la commune de Burambi( province de Rumonge, sud-ouest du Burundi). C’était après des échanges de tirs entre des militaires et un groupe armé. Le policier était en congé.
(SOS Médias Burundi)

Des sources proches de leur famille disent que les deux hommes ont passé la nuit sur une position policière installée à Kiganza, en zone de Maramvya.

La police n’a pas expliqué le motif de la double arrestation, selon des voisins.
Toutefois, des habitants pensent que l’interpellation serait liée aux affrontements entre des militaires et un groupe armé. Ils ont eu lieu un peu avant dans la localité.

Selon des sources locales, plusieurs tirs ont été entendus dans la vallée de la rivière Ruzibazi qui sépare les communes de Rumonge, Bugarama et Burambi, côté de la colline de Gisagazuba.

Le bilan fait état d’un « assaillant » tué. Des témoins ont raconté à SOS Médias Burundi avoir vu son corps dans la vallée.

Des habitants des localités de Muhuzu et de Mudodo dans la commune de Rumonge, Gisagazuba et Kayombe respectivement en communes de Burambi et Bugarama ont fui leur ménage. D’autres ne dorment plus chez eux depuis plus d’une semaine. Ils craignent d’être attaqués pendant la nuit. Au moins 16 civils et 12 « assaillants » ont été tués à Bugarama et Burambi depuis le 23 août dernier. Dans ces deux communes, des sources proches du mouvement armé Red Tabara qui a des positions dans la province du Sud Kivu ( est de la RDC) disent que ce sont des « combattants » de ce groupe qui s’y sont installés.

____________________

Photo: chef-lieu de la commune Burambi