Kirundo : une famille menacée

Kirundo : une famille menacée

La famille d’Oscar Nduwimana, ex vice-président de la Ceci (Commission électorale communale indépendante) en commune et province de Kirundo (nord du Burundi) est menacée. Son seul tort : avoir demandé le sort de cet opposant qui a disparu depuis fin août 2020 dans des circonstances non encore élucidées. Le responsable provincial de la commission en charge des élections et des jeunes du parti au pouvoir sont soupçonnés d’avoir organisé son enlèvement. (SOS Médias Burundi)

Selon un membre de la famille de M. Nduwimana, la menace est plus que sérieuse. « Vous allez subir le même sort qu’Oscar si vous continuez d’exiger une enquête judiciaire », ont menacé ces derniers temps des individus non identifiés dans des appels téléphoniques.

Les membres de la famille de ce membre du parti CNL disent craindre pour leur sécurité. Ils demandent, tout comme sa famille politique à l’autorité judiciaire de se saisir de l’affaire.

En février, une parcelle lui appartenant avait été vendue par un de ses collègues qui est membre de la ligue des jeunes du CNDD-FDD, Imbonerakure. Ils prestaient ensemble à l’école fondamentale de Kunama,en commune de Busoni (même province) comme enseignants. L’ancien vice-président de la commission en charge des élections en commune de Kirundo d’où il est originaire a exactement disparu dans la nuit du 28 août 2020 sur la colline de Munzenze,dans la zone et commune de Kirundo.

Au moment des faits, des témoins oculaires ont confié à SOS Médias Burundi qu’il a été « kidnappé et embarqué dans un véhicule du représentant provincial des jeunes Imbonerakure à Kirundo Abel Ahishakiye ».

Des sources proches des jeunes du CNDD-FDD continuent d’affirmer que l’opposant a finalement été tué et jeté dans la réserve naturelle de Murehe en commune de Busoni. Depuis sa disparition, aucune enquête n’a été déclenchée ni par la commission en charge des élections ni par la justice.

____________

Photo : la province de Kirundo

Previous Murwi : une personne tuée
Next Makamba : quatre administratifs transférés au cachot du parquet