Nakivale (Ouganda) : libération de quatre jeunes

Nakivale (Ouganda) : libération de quatre jeunes

Les quatre jeunes Burundais de l’ethnie Tutsi venaient de passer deux semaines en détention, accusés par un chef de village burundais, Hutu, de tentative d’assassinat et de vouloir perturber la sécurité du camp. Ils ont été libérés après intervention des sages du village Kashojwa C qui ont demandé au chef du village de retirer sa plainte. (SOS Médias Burundi)

Après deux semaines de détention, des jeunes burundais dont Éric Niyokwizera alias Yakubino, un artiste burundais spécialement connu par sa chanson Kiradodora, les sages du village Kashojwa C ont pu régler le contentieux qui opposent ces jeunes et le chef du village.

La réunion s’est tenue en date du 06 août 2021. Y étaient invités des sages en provenance de différents villages principalement habités par des Burundais au camp de Nakivale ainsi qu’un chef de village qui avait porté plainte contre les jeunes gens. “Le débat a duré plus de deux heures et et une seule recommandation a été émise : la libération des quatre détenus. Le leader burundais a accepté d’introduire une demande de retrait de plainte auprès des responsables des cachots de la police”, apprend-on.

Le week-end dernier, les accusés devaient être présentés devant les juges. “Le chef du village Kashojwa C a alors remis la lettre de retrait de plainte au greffe dans le district d’Isingiro où est installé le camp. Ainsi la justice a classé l’affaire sans suite”, a indiqué notre source.

Les jeunes libérés saluent l’intervention des sages et remercie le chef du village d’avoir retiré sa plainte.

Ils disent avoir été battus dans les cachots, obligés de signer des procès-verbaux “établis à l’avance par des policiers ougandais”.

Les quatre jeunes réfugiés avaient été interpellés fin juillet dernier.

___________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugiés de Nakivale

Previous Bukinanyana : des Imbonerakure armés font des patrouilles, la situation inquiète les opposants
Next Mugina : découverte macabre