Irumu (RDC) : des rebelles campent dans des villages abandonnés

Irumu (RDC) : des rebelles campent dans des villages abandonnés

Une présence massive de rebelles est rapportée dans les villages de Masangalo, Mapipa et Delu. C’est sur le territoire d’Irumu en province de l’Ituri (est de la RDC). La société civile locale qui craint des attaques des assaillants demande aux FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) de les déloger de la localité. (SOS Médias Burundi)

Selon nos sources, les assaillants occupent les villages abandonnés par des habitants qui ont fui pour leur sécurité. « Il y a plein d’hommes lourdement armés. On ne sait pas exactement leur identité mais nous soupçonnons qu’ils sont du groupe ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) », disent-elles.

Le coordinateur de la CRDH (Convention pour le respect des droits humains) en Ituri rapporte que les assaillants occupent les villages de Masangalo, Mapipa et Delu situés sur le territoire de Masangalo-Siya. « Nous demandons à l’armée régulière congolaise d’intervenir le plus tôt possible pour les déloger avant qu’ils n’attaquent les civils des villages voisins. Ils s’y préparent », alerte Christophe Munyanderu qui indique que même les habitants qui avaient fui les villages perdent totalement le courage de retourner dans leur ménage.

Selon notre comptage, au moins 400 personnes ont été tuées dans des attaques armées depuis le début de la déclaration de l’État de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, c’était en mai de cette année.

_________

Photo d’archives : des véhicules brûlés dans une attaque attribuée aux rebelles d’ADF au centre de Bogaen mai dernier.

Previous Burundi - Presse : le président Ndayishimiye vilipende le journaliste Esdras Ndikumana
Next Nakivale (Ouganda) : une centaine de Burundais demandent d'être rapatriés