Ituri (RDC) : au moins 7 personnes tuées dans une nouvelle attaque rebelle à Komanda

Ituri (RDC) : au moins 7 personnes tuées dans une nouvelle attaque rebelle à Komanda

Un groupe armé a attaqué ce vendredi le centre commercial de Komanda situé dans la chefferie de Basili. C’est sur le territoire d’Irumu en province de l’Ituri (est de la RDC). Toyabo Kato, chef de Basili confirme l’information et promet de donner le bilan après la fouille. La société civile locale elle, avance un bilan provisoire de 7 personnes tuées, des véhicules et des maisons brûlés. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, les assaillants ont attaqué vers 20h ce vendredi. Ils ont ciblé le quartier de CBCA, dans le centre commercial de Komanda. « Nous avons été surpris par plusieurs tirs à l’arme automatique. Effrayés, des gens couraient dans tous les sens pour fuir. Tout ce qu’on pouvait voir, c’était des flammes de feu. Ils brûlaient des maisons et on entendait des cris de détresse. C’était vraiment hallucinant », racontent des habitants qui ont fui.

Le responsable de la chefferie de Basili confirme l’attaque. Il indique toutefois qu’il va donner le bilan après une fouille d’identification des dégâts.

La société civile quant à elle avance déjà un bilan provisoire de 7 personnes tuées, des blessés, des maisons et deux véhicules brûlés. « Parmi les personnes tuées figurent deux chauffeurs péris dans un véhicule qui a été brûlé. Nous regrettons une énième attaque qui décime les vies des civils innocents », a réagi John Kihimba, président de la société civile de Komanda qui pointe du doigt les rebelles ADF (Forces Démocratiques Alliées) d’être auteurs de l’attaque.

Ce samedi matin, les activités étaient presque paralysées à Komanda. L’attaque de ce vendredi survient après deux autres qui avaient visé le village de Kipe Yayo au sud-est de Komanda jeudi le 23 septembre coûtant la vie à 4 personnes et blessant plusieurs autres, ainsi que dans la localité de Makayanga (même chefferie), occasionnant un départ massif des habitants.

_________

Photo : des véhicules brûlés par les présumés rebelles ADF / DR

Previous Burundi : suspension des administratifs en situation d'union illégale ou de concubinage
Next Mugamba : une quinzaine de personnes en détention