Burundi-Rwanda : le Burundi a remis 11 rebelles au Rwanda

Burundi-Rwanda : le Burundi a remis 11 rebelles au Rwanda

Il s’agit des rebelles appartenant au mouvement armé FLN (Forces de libération nationale) considéré comme un groupe terroriste par les autorités rwandaises. Le Burundi affirme avoir agi ainsi dans le but de lutter contre les groupes terroristes. (SOS Médias Burundi)

La remise a eu lieu à la frontière commune de Gasenyi-Nemba (nord du Burundi). Ce sont les chefs des renseignements militaires des deux pays qui dirigeaient les délégations des deux nations sœurs de la région des grands lacs d’Afrique. Étaient aussi présents entre autres des représentants de l’Union Africaine, de la conférence internationale sur la région des Grands-Lacs (CIRGL) et de l’ONU.

Le responsable des renseignements militaires rwandais s’est réjoui. « Aujourd’hui, la République du Rwanda reçoit 11 combattants de la FLN remis par le gouvernement du Burundi. Ceci arrive après deux mois et 19 jours que le Rwanda a remis au Burundi 19 combattants burundais à ce même poste frontière commun. Ceci n’est pas seulement un geste d’amélioration des relations entre nos deux pays mais c’est une contribution significative pour la paix et la sécurité dans la région », a signifié le général de brigade Vincent Nyakarundi.

Son homologue burundais, le colonel Ernest Musaba a indiqué de sa part que le Burundi ne tolérera jamais des groupes terroristes comme la FLN. « Aujourd’hui, nous sommes venus ici pour remettre officiellement les 11 membres et sympathisants de la FLN à la force de défense du Rwanda pour qu’ils soient jugés par leur propre pays. Le Burundi a toujours souligné qu’il n’a aucun intérêt à soutenir les malfaiteurs qui perturbent la sécurité des pays voisins. Pour le Burundi, toute organisation qui tue et perturbe la sécurité des paisibles citoyens d’un pays est une organisation terroriste. Pour combattre de telles organisations, il faut que nos pays conjuguent les efforts en travaillant en synergie », a-t-il insisté.

Même si Nyakarundi se réjouit, il a insisté sur un fait. « […],Toutefois, au moment où nous recevons ces 11 combattants, nous devrons rappeler que des centaines d’autres restent dans la forêt de la Kibira d’où ils continuent de préparer des incursions au Rwanda pour tuer des civils innocents », a déploré le chef des renseignements militaires rwandais.

Signature de remise et reprise des 11 rebelles FLN à la frontière Gasenyi-Nemba

Il n’a pas été spécifié le lieu où les 11 rebelles ont été interpellés. Mais selon nos sources, ils ont été capturés en septembre dernier dans les communes de Mabayi et Bukinanyana de la province de Cibitoke au nord-ouest du Burundi. Ils étaient depuis détenus par les renseignements burundais.

Le groupe FLN, une branche armée de la coalition d’opposants au gouvernement rwandais est considéré par les autorités rwandaises comme un mouvement terroriste. Paul Rusesabagina, l’homme derrière le film « Hotel Rwanda » qui a écopé de 25 ans de prison le 20 septembre dernier est entre autres poursuivi pour des « actes terroristes » commis par la FLN.

Rusesabagina qui était responsable de l’hôtel « Mille Collines » où des centaines de personnes ont trouvé refuge lors du génocide contre les Tutsis en 1994 est devenu un opposant au gouvernement rwandais et co-fondateur du MRCD (Mouvement rwandais pour le changement démocratique). Vingt autres individus incriminés dans la même affaire ont été condamnés pour des faits similaires.

_________________

Photo : les 11 rebelles alignés à la frontière Gasenyi-Nemba

Previous Burundi : vers l'interdiction de la commémoration des victimes de la minorité Tutsi ?
Next Ituri (RDC) : au moins 80 miliciens tués