RDC-Beni : 16 morts dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF dans le secteur Rwenzori

RDC-Beni : 16 morts dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF dans le secteur Rwenzori

Des présumés rebelles ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont attaqué dans la nuit de mercredi à jeudi le village Kalembo situé sur l’axe routier Beni-Kasindi. C’est dans le secteur de Rwenzori en territoire de Beni, province du Nord-Kivu à l’est de la RDC. Le bilan tel que rapporté par la société civile locale fait état de 16 personnes tuées et des maisons incendiées. (SOS Médias Burundi)

Au delà des pertes en vies humaines, la société civile locale rapporte que plusieurs personnes ont été kidnappées. « Il y a eu 16 personnes tuées parmi les habitants. Mais d’autres ont été kidnappées et trois maisons ont été incendiées et des biens des habitants pillés par les malfaiteurs », disent des représentants de la société civile dans la zone.

Des habitants dénoncent la lenteur des militaires lors des interventions. « C’est une attaque qui est survenue alors que nous avions alerté bien avant les militaires de la présence des groupes armés dans la région. Ils sont malheureusement intervenus tardivement », déplorent-ils.

Ils demandent aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de déclencher des opérations pour éradiquer les mouvements armés dans la région.

Une maison incendiée par des présumés miliciens ADF

Le bourgmestre de la commune rurale de Bulongo confirme cette attaque sans donner plus de détails. Toutefois, il a indiqué que l’armée a déjà engagé des opérations de poursuite contre ces rebelles afin de mettre la population hors du danger.

Cette nouvelle attaque intervient 48 heures après que des hommes assimilés aux ADF aient tendu une embuscade contre un véhicule sur la route Beni-Kasindi au village Makisabo dans la même province. Un civil a été tué lors de l’embuscade et l’armée annonce avoir tué quatre miliciens le même jour sur cet axe.

_________________

Photo : des victimes de l’attaque de Rwenzori

Previous Mtendeli (Tanzanie) : pénurie d’eau potable
Next Ngozi : le cachot de la police judiciaire est submergé